Support us

Donate

Our newsletter

Subscribe now

Take action

Send a letter

Get involved

Vacancies

Contact us

By email

By post

Tweets from our groups
 
You are here: Home / Media / Archive / 2001 / 4_april_bushfrench

4_april_bushfrench

4 april 2001

"les inquiétudes à propos de la contamination et des maladies inexpliquées ne font que croître"

plus de 100 ongs dans le monde exigent que les etats unis cessent d'exporter du maïs contamine

Contactes:

Amerique Central et du Sud : Ricardo Navarro, Amis de la Terre International, 503 2206479 y Maria Selva Ortiz, Uruguay, REDES-Amis de la Terre Uruguay, 598 632 20800

Asie : Meena Raman, Sahabat Alam Malaysia, 60-4-8905846 (Malasie)

Europe : Gill Lacroix, Amis de la Terra Europe, 32-2-542-0182 (Bélgique)

Amerique du Nord : Larry Bohlen, Amis de la Terre Etats Unis, 01-202-783-7400 ext. 251

Plus de 100 ONGs de consommateurs, agriculteurs et écologistes à travers le monde font appel aujourd'hui au Président George Bush pour que les États Unis arrêtent les exportations de maïs et produits à base de maïs tant que le gouvernement américain n'est pas en mesure d'assurer que ceux-ci sont sans danger pour la consommation humaine et ne contiennent pas la variété génétiquement modifié StarLink. Dans une lettre commune au Président, les ONGs exigent également que les EU rappellent tous les produits alimentaires, exportations de maïs et aide alimentaire au tiers monde qui pourraient être contaminés par StarLink.

"Nous ne voulons pas que les États Unis exportent des aliments contaminés par les organismes génétiquement modifiés vers notre pays" (Le Salvador), dit Ricardo Navarro Président des Amis de la Terre International. "Si ceux-ci ne sont pas autorisés pour la consommation humaine aux EU, ils ne devraient pas être envoyés ici".

Depuis qu'Aventis, géant de la biotechnologie qui a crée StarLink, a fait savoir le 18 mars dernier que la contamination était plus étendue que prévue initialement, l'inquiétude ne fait que croître. En plus des 70 millions boisseaux de maïs contaminés de la récolte 2000, Aventis a reconnu que 430 million boisseaux provenant de la récolte 1999 et actuellement en stockage étaient aussi contaminés. La protéine bactérienne incorporée dans StarLink par manipulation génétique pour le rendre toxique aux insectes a également été trouvée dans les semences d'autres variétés de maïs, et le gouvernement américain a mis en oeuvre un programme de rappel de $20 million afin de détecter et détruire les semences contaminées avant la saison des semailles. La contamination d'autres maïs est vraisemblablement due à la pollinisation entre variétés.

Quant aux effets sur la santé humaine du maïs StarLink, la question n'est pas résolue. Aux États Unis, la Food and Drug Administration (FDA) et la Center for Disease Control sont toujours en train d'étudier 48 cas de réactions allergiques ayant suivi la consommation de produits à base de . Ce sont les premiers cas de plaintes par des consommateurs qui visent les produits provenant des OGMs.

Néanmoins les EU continue à exporter du maïs contaminé par StarLink vers l'Asie et sans doute aussi vers d'autres pays. Malgré la découverte de StarLink dans la chaîne alimentaire aux EU le 18 septembre 2000, le Japon en a trouvé à plusieurs reprises jusqu'en février, et un produit contaminé par StarLink, fabriqué par la compagnie Kellogg, a été découvert aux EU au mois de mars.

Selon Meena Raman de Malaisie, coordinatrice régionale du Programme Internationale OGMs de Friends of the Earth/les Amis de la Terre, "La découverte de StarLink au Japon et en Corée du Sud, deux des plus grands importateurs du maïs américain, prouve que ce maïs génétiquement modifié peut être n'importe où. Puisque ni le gouvernement américain, ni Aventis, n'ont pu maîtriser la contamination, les autres pays doivent interdire les importations de maïs et produits à base de maïs provenant des EU jusqu'au jour que ceux-ci pourront être certifiés exempt de contamination". .

Les ONGs des pays en voie de développement s'inquiètent quant à la présence de Starlink dans l'aide alimentaire puisque les États Unis cherchent à s'en débarrasser. Plus de 2 millions de tonnes d'OGM sont envoyés directement par les EU vers les pays en voie de développement, et le Programme Mondiale de l'Alimentation distribue à son tour 1.5 million de tonnes d'OGMs provenant du gouvernement américain. Selon Karin Nansen d'Uruguay, coordinatrice pour l'Amérique Latine du Programme International OGMs de Friends of the Earth/Les Amis de la Terre, "Nous sommes formellement opposés à ce que StarLink fasse partie de l'aide alimentaire. Ce serait un scandale si les États Unis utilisaient la voie de l'aide alimentaire pour se débarrasser du StarLink",

Aux États Unis, le maïs StarLink d'Aventis n'est pas autorisé à la consommation humaine puisque la protéine bactérienne incorporée par manipulation génétique possède "des caractéristiques d'allergènes connus", selon la Environnemental Protection Agency. Depuis la découverte de StarLink dans les produits alimentaires, plusieurs compagnies aux EU et ailleurs ont rappelé du maïs et plus que 300 produits à base de maïs américain jaune. Néanmoins, on découvre toujours des produits contaminés.

"L'affaire cas StarLink prouve sans aucune doute que les entreprises de biotechnologie n'ont pas le contrôle de leurs inventions génétiquement modifiées. Une fois disséminées dans l'environnement, elles sont pratiquement impossibles à récupérer" affirme Larry Bohlen de Friends of the Earth aux EU.

L'impact de l'affaire StarLink sur les exportations de maïs américain commence à se faire sentir. Le Département de l'Agriculture a annoncé que le Brésil est devenu pour la première fois depuis 1982 exportateur net de maïs puisque les acheteurs cherchent à s'approvisionner en maïs non-génétiquement modifié.

POUR PLUS DE RESEIGNEMENTS:

Pour una copie de la lettre StarLink adressé au President Bush avec la liste des groupes signataires, voir:
www.foe.org/safefood ou www.foei.org

Pour plus de reseignements sur les tests et les personnes qui peuvent être malades a cause du StarLink, voir The Washington Post :
www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A23092-2001Mar18.html

Pour une liste de produits alimentaires retirés du marché, voir:
ww.fda.gov/opacom/Enforce.html, busque el término StarLink

Pour plus d'information sur la decouverte du StarLink dans la chaîne alimentaire, voir:
www.gefoodalert.org/recall

Pour la liste de pays importateurs du mais, voir (USDA: Grain: World Markets and Trade, Fevrier 2001, page 19) :
http://www.fas.usda.gov/grain/circular/2001/02-01/All.pdf

(1) Food First. 2000. Food aid in the new millennium ( http://www.foodfirst.org )

 

 

top

Document Actions