Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Espace presse / archive / 2004 / 0525

0525

0525
25 mai 2004, genève (suisse)
amis de la terre international


Photos en haute résolution disponibles sur www.foei.org/media/gallery.html

''omc: touche pas à notre bouffe'', demandent  48 millions de personnes - campagne mondiale

Une trentaine de militants verts ont aujourd'hui declaré l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) un ‘risque biologique' et ont dénonçé une plainte sur les organismes génétiquement modifiés déposée devant l'OMC par les Etats-Unis, l'Argentine et le Canada.

Les militants ont déposé devant l' OMC une pétition signée par plus de 100,000 citoyens venant de 90 pays et par plus de 544 organisations qui représentent elles-mêmes 48 millions de personnes. [1]

Les signataires, dont l' Archevêque Desmond Tutu  et le leader paysan José Bové, soutiennent que l'OMC ne devrait pas porter atteinte au droit souverain qu' a tout pays de pouvoir protéger ses citoyens et leur environnement contre les organismes génétiquement modifiés (OGM).

La pétition (une ‘Requête des Citoyens') devant l' OMC est une des actions de la campagne mondiale ''touche pas à notre bouffe'' lancée en réponse à une plainte déposée devant l'OMC par les Etats-Unis, l'Argentine et le Canada l'année dernière. [2] Ces pays accusent l'Union Européenne d'entraver le commerce des OGM ; l'échéance officielle pour que les pays membres de l'OMC apportent leurs contributions a été fixée au 25 Mai.

Les signatures ont été déposées après l'ouverture du symposium public de l' OMC (25-27 Mai) inauguré par le directeur général de l' OMC Supachai Panitchpakdi et par le commissaire européen au commerce Pascal Lamy, entre autres.

Alexandra Wandel, chargée des affaires commerciales pour Amis de la Terre International a déclaré à Genève :

''Cent mille personnes du monde entier ont signé cette pétition pour envoyer un message clair à l'OMC la poussant à ne pas toucher à notre bouffe. L'Organisation Mondiale du Commerce n'a le droit d'imposer les OGM a aucun pays. Partout dans le monde, y compris aux Etats-Unis, en Argentine et au Canada, notre appel a été soutenu. Nous ne céderons pas sous la pression des Etats-Unis, des multinationales des OGM ou de l'OMC.''

Les Amis de la Terre International, la plus grande fédération environnementale avec 68 groupes nationaux et plus d'un million de membres individuels, est a l'origine de la campagne mondiale '' OMC : Touche pas à ma bouffe sinon je mords''. Les Amis de la Terre International demande aux Etats-Unis, au Canada et à l'Argentine de retirer leur plainte.

en bref

En Mai 2003, les Etats-Unis, le Canada et l'Argentine ont déposé une plainte devant l'OMC. Ces pays dénoncent le fait que le moratoire de facto de l'Union Européenne et les nombreuses moratoires locales à la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) leur ont fait perdre des millions de dollars d'exports potentiels.

En amenant ce litige devant l'OMC, les Etats-Unis, cultivateurs et exportateurs d'OGM, tentent de forcer l'entrée des produits OGM dans l'Union Européenne et dans des autres parties du monde où les populations expriment des préoccupations sérieuses et légitimes sur les risques des produits OGM pour les consommateurs, les agriculteurs, la faune et l'environnement.

Si l'OMC statue en faveur de la coalition menée par les Etats-Unis, l'UE devra faire face à des sanctions économiques ou accepter de plu en plus d'OGM. De plus, une telle décision rendrait plus difficile aux pays en développement de se proteger face aux risques des OGM. Néanmoins, cette décision aiderait les multinationales de OGM à accéder plus facilement à de nouveaux marchés, surtout dans le Sud. Les signataires considèrent que les décisions concernant la régulation du commerce des OGM doivent être prises en conformité avec le Protocole des Nations Unies sur la Biosécurité et non par l'Organisation Mondiale du Commerce.

Pour plus d'informations, contactez Amis de la Terre
(Friends of the Earth) à Genève.

En Français : Ricardo Alvarez, + 44 7810 558245
Ou Helen Burley + 44 7778 069930

En allemand : Markus Steigenberger +49 - 173 923 4747
En Anglais: Alexandra Wandel, +49 172 748 39 53
Ou Adrian Bebb +49 (0)1609 490 1163

note :

[1] Des informations détaillées sont disponibles sur http://www.bite-back.org/
Cette petition a été lancée par les amis de la Terre International (Friends of the Earth International) avec le soutien d'ActionAid Alliance, Public Services, International Public Citizen, le réseau International Gender and Trade Network, la Confédération Paysanne, la Fondation Indienne pour la Recherche Scientifique, Technologie et ecologie.

[2] Des photos de l'évènement seront disponibles en haute résolution (300 dpi) sur www.foei.org/media/gallery.html .

 

Actions sur le document

Presse

Journalistes: Pour questions des médias, veuillez communiquer avec Niccolo Sarno, coordonnateur des médias de ATI.

niccolo

 

Tel: +31-20-6221369 (à Amsterdam, Pays-Bas)

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse par e-mail, s'il vous plaît écrivez à
media [at] foei.org