Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Espace presse / archive / 2005 / 0318

0318

0318

les amis de al terre france
18 mars 2005

le barrage de nam theun 2 (laos) est plus coûteux que ses alternatives, selon un représentant thaïlandais à paris

Vendredi 18 mars 2005. Alors que la Banque mondiale se rapproche d'une décision finale dans le projet, M. Witoon Permpongsacharoen, membre du Conseil Consultatif Economique et Social de Thaïlande, sera en France du 21 au 23 mars pour rencontrer décideurs publics et privés et médias au sujet du projet controversé de barrage hydroélectrique de Nam Theun 2 (Laos). Ses analyses énergétiques et économiques remettent en cause la viabilité du projet. Les Amis de la Terre demandent que les solutions énergétiques les moins coûteuses et les plus écologiques soient développées.

M. Permpongsacharoen suit le barrage de Nam Theun 2 depuis plus de dix ans. Le plan alternatif de développement énergétique thaïlandais, proposé par le Conseil Consultatif Economique et Social de Thaïlande et auquel il a contribué, démontre que la co-génération, les énergies renouvelables, la gestion de la demande et la lutte contre le gaspillage permettraient ensemble de faire largement face aux besoins énergétiques du pays sans Nam Theun 2. Il est corroboré par une étude de la Banque Mondiale elle-même qui conclut que ces solutions alternatives « dépasseraient la production de Nam Theun 2 et fourniraient une électricité environ 25% moins chère que celle de Nam Theun 2 ». Cette étude n'a jamais été rendue publique officiellement ni prise en compte.

La Banque mondiale a achevé son évaluation définitive du projet de Nam Theun 2. Son Conseil d'Administration prendra sa décision le 31 mars prochain.

Le barrage menace plus de 100 000 agriculteurs et pêcheurs locaux qui dépendent totalement du milieu naturel. La Banque mondiale reconnaît que le projet, compte tenu des remboursements de dette exigés, n'apporterait au gouvernement laotien que 20 à 30 millions de dollars par an jusqu'en 2020, soit moins de 5% de ses revenus annuels actuels. Il est donc très peu probable qu'il permette, comme EDF, la Banque mondiale, la COFACE ou l'AFD le martèlent, de contribuer significativement à la réduction de la pauvreté au Laos.

Mais M. Permpongsacharoen estime qu'en outre le barrage ferait peser sur les consommateurs thaïlandais un fardeau inutile de centaines de millions de dollars.

[1] "Nam Theun 2 Hydropower Project: Impact of Energy Conservation, DSM and Renewable Energy Generation on EGAT's Power Development Plan," 28 août 2004

Pour en savoir plus :

http://www.amisdelaterre.org/rubrique.php3?id_rubrique=152

Contact presse :

Sébastien Godinot, tél : 06 68 98 83 41 / 01 48 51 18 92,
e-mail : finance@amisdelaterre.org

Sébastien Godinot
Campagne institutions financières
finance@amisdelaterre.org
06.68.98.83.41

 

Actions sur le document

Presse

Journalistes: Pour questions des médias, veuillez communiquer avec Niccolo Sarno, coordonnateur des médias de ATI.

niccolo

 

Tel: +31-20-6221369 (à Amsterdam, Pays-Bas)

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse par e-mail, s'il vous plaît écrivez à
media [at] foei.org