Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Espace presse / archive / 2005 / 0425

0425

0425

paris, le 25 avril 2005  

la société financière internationale (sfi), vient de remporter le prix 2004 du "pire processus de consultation"

Alors que l'Assemblée Générale de printemps de la Banque mondiale s'achève, sa branche pour le secteur privé, la Société Financière Internationale (SFI), vient de remporter le Prix 2004 du "Pire processus de Consultation", décerné par la Plate-forme pour des Droits, Règles et Responsabilités. Le prix a été remis lors d'une réunion avec la SFI dans son siège à Washington. Les Amis de la Terre insistent lourdement sur le besoin de consultations crédibles de la société civile au Nord comme au Sud.  

"La concurrence était rude avec d'autres processus de la Banque mondiale, tant l'ensemble du groupe a l'habitude de consultations alibis", explique Sébastien Godinot des Amis de la Terre. "Mais la SFI s'est surpassée avec son processus de révision de ses normes environnementales et sociales, en cumulant des lacunes telles que personne d'autre ne l'avait osé".  

La SFI a lancé en août 2004 une révision majeure de ses politiques sociales et environnementales, incluant sa politique de divulgation de l'information et ses standards de pollution. La révision est très fortement critiquée par la société civile, des investisseurs et même des industries et des banques internationales, à la fois du fait du processus de consultation lui même, et pour la nouvelle orientation de fond de la réforme, qui transforme les règles contraignantes de la SFI en normes flexibles et subjectives.  

Dans un vote organisé par la Plate-forme pour des Droits, Règles et Responsabilités, qui réunit plus de deux cents ONG et investisseurs responsables, le Prix a été attribué à la SFI pour les raisons suivantes

  • le temps imparti aux consultations était grossièrement insuffisant - ce que la SFI a elle-même admis ... une fois le processus achevé

     

  • les documents utilisés comme base des consultations régionales étaient incomplets - la SFI a refusé que les ONG choisissent elles-mêmes leurs représentants aux consultations régionales

     

  • les documents utilisés comme base des consultations régionales n'ont été traduits dans les langues régionales qu'au dernier moment, interdisant aux ONG des pays du Sud et de l'Est d'en prendre connaissance à l'avance - la SFI refuse d'expliquer comment elle intègrera ou non les commentaires reçus

     

  • le SFI refuse de rendre publique la seconde version de la révision - aujourd'hui encore, certains documents clés ne sont disponibles qu'en anglais.  

" La Banque mondiale doit prendre en compte les voix des populations locales qui sont supposées être ses « bénéficiaires", demande Janneke Bruil des Amis de la Terre International. "Nous avons exprimé depuis le début des propositions concrètes qui n'ont toujours pas été correctement prises en compte."    

Note
Pour en savoir plus sur le processus de révision en cours, voir www.amisdelaterre.org ou www.grrr-now.org  

Contact presse : Sebastien Godinot 01 48 51 18 92 / 06 68 98 83 41  

 


Actions sur le document

Presse

Journalistes: Pour questions des médias, veuillez communiquer avec Niccolo Sarno, coordonnateur des médias de ATI.

niccolo

 

Tel: +31-20-6221369 (à Amsterdam, Pays-Bas)

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse par e-mail, s'il vous plaît écrivez à
media [at] foei.org