Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Espace presse / archive / 2005 / 0703

0703

0703

Communique de presse
amis de la terre international
dimanche 3 juillet 2005

pas de compromis sur le changement climatique pour les dirigeants du g8

Edimbourg/Londres, 3 juillet 2005 – Les dirigeants des pays les plus riches ne doivent pas laisser le président américain et « l'axe du mal environnemental » qui le soutient vider la déclaration finale sur le changement climatique de son contenu, a déclaré aujourd'hui Amis de la Terre International.

Cet appel suit une présomption médiatique, selon laquelle Bush s'engagerait pour une « vague » déclaration reconnaissant que le changement climatique est une réalité, mais ne voudrait prendre aucune mesure concrète pour y remédier.

Les Amis de la Terre International soutient qu'un communiqué faiblard sur le changement climatique sera un pas en arrière dans l'effort pour lutter contre ce problème, et offrira une réussite diplomatique à Bush et ses amis de l'industrie du pétrole, qu'ils ne méritent pas. L'organisation a demandé aux dirigeants du G8 de proclamer un communiqué majoritaire plutôt que de céder aux pressions du gouvernement Bush.

La pression monte aux Etats-Unis pour que des actions contre le changement climatique soient lancées. Beaucoup de sénateurs républicains reconnaissent maintenant l'implication de l'homme dans le réchauffement de la planète, tandis que plusieurs Etats ont décidé de réduire leurs émissions de gaz, et plus de 150 maires ont adopté des objectifs de réduction d'émissions du même genre que Kyoto. De plus, publié dans la presse anglaise aujourd'hui, le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, déclare que « le débat est clos. Nous connaissons la science. Nous voyons la menace des changements de notre climat. Et nous savons que le moment d'agir est arrivé ». Il appelle « tous les gouvernements du monde » à combattre les émissions de gaz [1].

Le vice président des Amis de la Terre International, Tony Juniper, a déclaré que “les dirigeants des pays les plus riches du monde doivent rester fermes dans leur détermination à combattre le changement climatique. Ils ne doivent pas laisser le président américain, et « l'axe du mal environnemental » qui le soutient, vider la déclaration finale sur le changement climatique de son contenu. Le président Bush est de plus en plus isolé par son refus de faire face à ses responsabilités mondiales, au niveau international comme à l'intérieur de son pays.

« Une déclaration sur le changement climatique appuyée par l'engagement de sept membres du G8 pour des objectifs stricts est de beaucoup meilleur qu'une version faible qui satisfait l'administration Bush. Il est temps de devenir sévère avec le changement climatique, la plus grande menace à laquelle la planète doive faire face. »

Les Amis de la Terre International veut voir les dirigeants du G8 s'engager dans les domaines suivants :

  • Les températures mondiales moyennes ne doivent pas augmenter plus de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux pre-industriels.
  • Un accord entre les pays du G8 pour une réduction spécifique, substantielle et organisée de leurs émissions intérieures de gaz a effet de serre.
  • Un accord qui offre des mécanismes de financements innovateurs et essentiels, pour augmenter et diversifier les énergies. Ceci doit comprendre plus d'énergie renouvelable et plus d'efforts pour atteindre une autosuffisance énergétique.
  • Une aide urgente est nécessaire pour les pays en développement qui doivent déjà faire face aux conséquences dévastatrices du changement climatique.

 

Un rapport des Amis de la Terre International sur le G8 et le changement climatique est disponible sur :

http://www.foe.co.uk/resource/press_releases/g8_summit_media_briefing_28062005.html  

Pour plus d'informations, contacter

En Ecosse

Catherine Pearce, Responsable de la campagne internationale sur le climat, + 44 (0)7811283641 (m)
Helen Burley, Attache de presse, + 44 (0) 7778 069 930 (m)
Lang Banks, Attache de presse, 0131 554 9977/ + 44 (0) 7813 766759 (m)  

A Londres

Neil Verlander, Bureau de presse, + 44(0)2075661649/ + 44(0)7712843209 (m)    

note:  

[1] L'article est en ligne sur: http://comment.independent.co.uk/commentators/article296377.ece

 

Actions sur le document

Presse

Journalistes: Pour questions des médias, veuillez communiquer avec Niccolo Sarno, coordonnateur des médias de ATI.

niccolo

 

Tel: +31-20-6221369 (à Amsterdam, Pays-Bas)

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse par e-mail, s'il vous plaît écrivez à
media [at] foei.org