Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Espace presse / archive / 2005 / 1208

1208

1208

les amis de la terre international
communiqué de presse
8 décembre 2005

la tyrannie du libre-échange

Bruxelles/Washington/Montreuil - Juste avant que les négociations de l'Organisation Mondiale du Commerce à Hong Kong ne commencent, le 13 décembre 2005, un nouveau rapport expose les dangers des négociations commerciales actuelles pour les peuples et l'environnement de notre planète.

Le rapport intitulé « La tyrannie du libre-échange » est rendu public aujourd'hui 8 décembre, par les Amis de la Terre / Friends of the Earth International, le plus grand réseau écologiste mondial [1]. Ce document est téléchargeable - en anglais et en espagnol - grâce au lien suivant: www.foei.org/publications/pdfs/tyranny.pdf .

Il illustre, à l'aide d'une douzaine d'études allant du Danemark à l'Indonésie, les conséquences environnementales et sociales que les politiques commerciales « libérées » ont sur des secteurs essentiels comme les forêts, la pêche, les mines, l'eau et la biodiversité.

En 36 pages, le rapport démontre que les pratiques de l'agriculture intensive et la libéralisation du commerce international provoquent des bouleversements sociaux, des dégâts environnementaux et même la famine, plus particulièrement dans les pays en voie de développement. En effet, ce sont les petits paysans qui sont les plus vulnérables aux pressions qui suivent l'ouverture des marchés et qui se voient souvent forcés de quitter leurs terres transformées en plantations.

Des exemples pris aux Philippines, en Indonésie et aux Seychelles confirment les craintes que 40 millions de petits pêcheurs qui dépendent des ressources de l'océan pour nourrir leurs familles ont d'être balayés par la concurrence si l'OMC baisse les tarifs douaniers sur la pêche. Il est question en effet de supprimer les mesures commerciales destinées à protéger les communautés de petits pêcheurs, même dans les pays en voie de développement.

Pour Ronnie Hall des Amis de la Terre / Friends of the Earth International,

«  il faut en finir avec le mythe d'un marché libre de toute entrave comme solution à la pauvreté. Les accords commerciaux bilatéraux ou multilatéraux qui fonctionnent en parallèle, sont aussi opaques et nuisibles que l'OMC. Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est de stopper toutes négociations sur la libéralisation du commerce et de procéder à un examen urgent des impacts que les règlements du commerce international ont sur les populations pauvres et l'environnement.

Les négociations actuelles ont pour but de libérer le marché dans de nombreux secteurs allant de l'agriculture aux services, en passant par les ressources naturelles. Pour les plus pauvres, l'accès aux ressources naturelles est la base même de leur nourriture, de leurs médicaments, de leurs combustibles et de leurs moyens de subsistance. Libéraliser le secteur des ressources naturelles pourrait renforcer encore les énormes inégalités qui existent déjà dans le système économique mondial actuel, rendant les pauvres plus pauvres, et les riches plus riches.  » [2]

Les représentants de différents groupes Amis de la Terre (Australie, Allemagne, Haïti, Indonésie, Ile Maurice, Malaisie, Norvège, Philippines, Suisse, Togo, Royaume Uni, Etats-Unis, Uruguay) seront à Hong Kong pour présenter les conséquences négatives des règlements commerciaux sur l'environnement, les peuples indigènes et les pauvres, qu'ils soient paysans, ouvriers, ou pêcheurs.

Notes

[1] Les Amis de la Terre sont la fédération écologiste de terrain la plus importante au monde, avec 71 associations nationales dans 70 pays et 1,5 millions d'adhérents. Il n'y a pas de groupe à Hong Kong et l'association Amis de la Terre - Hong Kong n'est pas membre de la fédération.

[2] D'après le livre du Programme de Développement des Nations-Unies, intitulé "Faire marcher le commerce global pour les gens", il est écrit p.33 : "La libéralisation du commerce n'assure pas automatiquement le développement humain et l'augmentation du commerce n'a pas toujours un effet positif sur le développement humain. L'expansion du commerce ne garantit ni une croissance économique immédiate ni un développement économique ou humain à long terme".

On peut trouver le livre en ligne au lien suivant: http://www.undp.org/mdg/globaltrade.pdf

Contacts presse

A Washington,  David Waskow, Amis de la Terre / Friends of the Earth International

+ 1 202 492 4660  ou  Email dwaskow@foe.org

(December 11-19 à HONG KONG: +852 6127 86 44)

A Bruxelles, Alexandra Wandel  Amis de la Terre-Europe:

+49 172 748 3953 ou Email   alexandra.wandel@foeeurope.org

(December 11-19 à  HONG KONG: +852 6125 7644)

A Londres, Ronnie Hall, Amis de la Terre  / Friends of the Earth International

+44 7967 017281 ou  Email   ronnieh@foe.co.uk

(December 11-19 à HONG KONG : +852 6129 0419)

A  Montevideo (Uruguay) Alberto Villarreal, Amis de la Terre / Friends of the Earth International

+598-5228481 ou Email comercioredes@gmail.com

(December 11-19 in HONG KONG: +852 6127 0200)

 

Actions sur le document

Presse

Journalistes: Pour questions des médias, veuillez communiquer avec Niccolo Sarno, coordonnateur des médias de ATI.

niccolo

 

Tel: +31-20-6221369 (à Amsterdam, Pays-Bas)

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse par e-mail, s'il vous plaît écrivez à
media [at] foei.org