Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / corporates / clashes / goolengook

goolengook

goolengook
 

avec les grosses compagnies

échauffourées


2002   

 

nihon unipac, le japon

"C'est une disgrâce internationale que le voir les forêts australiennes détruites pour être commercialisées sur le marché international de copeaux de bois. Ces forêts finiront leur parcourt dans les décharges d'ordures japonaises comme du papier usagé." Anthony Amis, Porte-parole de FoE Australie.

La forêt de Goolengook située à l'Est de Gippsland en Australie est un mélange de forêts humides tempérées chaudes et froide. C'est une vielle forêt humide chevauchante extrêmement rare. Elle est riche en biodiversité et abrite des espèces de faune et de flore rares et menacées

. Les scientifiques employés par le gouvernement de l'Etat de Victoria ont recommandé la protection de la forêt de Goolengook. Mais malgré leurs recommandations et un blocus de cinq ans opéré par les conservationnistes, les équipes d'exploitation forestières sont arrivées en mars 2002 avec la bénédiction du même gouvernement

Une présence policière permanente et importante a permis à l'exploitation de la forêt de Goolengook d'aller de l'avant. Plus de 80 personnes qui ont essayé de protéger la biodiversité de cette forêt en construisant des cabanes dans les arbres, en occupant les machines et en bloquant les routes ont été arrêtées depuis le début de l'exploitation. Ces arbres vieux vont être réduits en copeaux dans le moulin situé sur la côte de la New South Wales avant d'être exportés au Japon. Le moulin qui était précédemment la propriété de la Daishowa Paper Manufacturing Company est maintenant entré dans le giron de l'empire Nihon Unipac.

Les Amis de la Terre melbourne continue de fournir son appui logistique aux activistes de base à Goolengook et bat campagne pour qu'un terme soit mis à toutes les exploitations dans les vieilles forêts ayant une haute importance en termes de conservation. L'appétit global pour le papier est insatiable et augmente sans cesse : les exportations victoriennes de copeaux de bois des forêts indigènes ont atteint l'année dernière 1,5 millions de mètres cubiques, un record de tous les temps.

pour plus d'informations: www.geco.org.au, www.goolengook.forests.org.au, www.melbourne.foe.org.au

 

Actions sur le document

Dans le monde

map