Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / link / env-rights / 53

53

53
  numero 107 link
janvier 2005   

 

des victimes climatiques américaines portent plainte

les amis de la terre – etats-unis

Le changement climatique nous rend nerveux – si nous n’avons pas d’érables, nous n’aurons pas de revenus agricoles et la valeur de nos terres sera détruite. ” Arthur, Anne et Berndt, agriculteurs producteurs de sirop d’érable dans l’Etat du Vermont (Etats-Unis).

En 2002, les Amis de la terre – Etats-Unis, Greenpeace et la municipalité de Boulder, ainsi que les Etats du Colorado, d’Oakland et de Californie, ont déposé une plainte devant le tribunal du district de San Francisco au nom de leurs adhérents et de leurs citoyens victimes du réchauffement global. La plainte a été déposée contre deux agences gouvernementales du gouvernement fédéral – la Banque d’Import-Export (Export Import Bank - Ex-Im) et la Société pour les Investissements Privés à l’Etranger (Overseas Private Investment Corporation – OPIC). L'Ex- Im et l’OPIC sont des agences financées par les contribuables, qui accordent des financements et des prêts pour des projets à l’étranger que les banques privées estiment trop risqués.

Cette plainte - la première du genre – estime que l’ OPIC et l’Ex-Im ont illégalement apporté plus de 32 millions de dollars en financement et en assurance pour des champs d’exploitation pétrolière, des oléoducs et des centrales électriques au charbon sur les dix dernières années, sans évaluer leur contribution au réchauffement global et leur impact sur l’environnement aux Etats-Unis, comme les principales dispositions de la Loi d’Orientation Nationale sur l’Environnement (National Environmental Policy Act – NEPA) les y obligent. La NEPA exige que toutes les Agences Fédérales mènent une évaluation environnementale de tout programme ou décision spécifique de projet ayant un effet significatif sur l’environnement ; cependant, selon la plainte, l’OPIV et l’Ex-Im ont refusé d’étudier la contribution de leurs programmes et projets du secteur des énergies fossiles à l’effet de serre.

Parmi les membres des Amis de la Terre et de Greenpeace impliqués dans la plainte figure un couple de Caroline du Nord qui craint de perdre la maison de ses vieux jours à cause des tempêtes, de l’érosion et de la hausse du niveau de l’eau ; des producteurs de sirop d’érable du Vermont, qui pensent que leur activité sera ruinée puisque les érables disparaissent de la région ; et un biologiste marin dont le travail et la joie de toute une vie sont remis en cause par la disparition à une vitesse alarmante des récifs coralliens qui sont son objet d’étude, en raison de leur dégradation due à la hausse de la température de l’océan.

pour en savoir plus:
Programme Justice Climatique (en anglais): www.climatelaw.org ClimateLawsuit.org : www.climatelawsuit.org

 

Actions sur le document

Dans le monde

map