Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / link / gmo / 18

18

18
  link
  

 


On nomme foyer d’origine d’une plante cultivée le lieu où sa culture a commencé et dont la plante sauvage provient. Ces foyers sont des sites qui garantissent la sécurité alimentaire et les pratiques culturales traditionnelles, où l’on trouve des dizaines voire des centaines de variétés préservées par les populations locales. C’est le cas pour le maïs, les pommes de terres, le soja, le riz, etc.

l’importance de la pomme de terre en Bolivie



La Bolivie est le foyer d’origine de la pomme de terre. Les agriculteurs des hauts plateaux des Andes assurent leur subsistance grâce à une agriculture diversifiée dans laquelle la pomme de terre est un élément de base du maintien de la suffisance alimentaire des familles Bolivienne comme de la souveraineté alimentaire du pays.

En avril 2000, le Comité de Biosécurité Bolivien répondit positivement à une demande d’essais de culture en plein champ pour une pomme de terre GM résistante aux nématodes. La demande fut présenté par la fondation bolivienne Proinpa, et les matériaux génétiques provenaient de l’université de Leeds (Angleterre). Le risque de contamination génétique des variétés traditionnelles de pommes de terre par ces OGM esttrès élevé en Bolivie. Celle-ci auraitde très lourdes conséquences pour la biodiversité comme pour la diversité culturelle ; elle pourraitentraîner une érosion génétique, la disparition de certaines variétés etla disparition de pratiques culturales traditionnelles centrées sur la pomme de terre.

de la résistance au retrait



Dès que la nouvelle du projet d’essais de culture de cette pomme de terre GM en pleins champs fut connue des paysans des différentes régions des Andes écrivirent un courrier au Vice-ministre des ressources naturelles et de l’environnement pour faire savoir qu’ils s’opposaient catégoriquement à toute expérience de ce type. Les initiateurs du projet n’avaient pas prévu un refus aussi déterminé. Les paysans des Andes continuèrent à combattre fermement le projet et menacèrent de détruire les cultures d’essais et au moment où des déclarations de protestation contre l’introduction de cette pomme de terre parvenaient de tous les pays du monde en Bolivie.

La Fondation Proinpa se vit soumise aux critiques les plus vives lors d’une suite de réunions publiques à La Paz, Cochabamba et Sucre. En juin 2000, elle retira ce projet de culture expérimentale en raison “du débat que les OGM étaient en train de susciter dans le pays” et avec “l’objectif de trouver un meilleur moment pour le faire”.

source; pour en savoir plus:
Fobomade: www.fobomade.org.bo/index1.php

 

 

Actions sur le document

Dans le monde

map