Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / link / gmo / 36

36

36
  link
  

 

""En Argentine, la saga de la "réussite" du soja GM est à attribuer principalement au marketing des sociétés du secteur, plus qu'à des preuves scientifiques et à la pratique des agriculteurs"
Walter Pengue, ingénieur agronome spécialisé dans l'amélioration génétique à l'Université de Buenos Aires, Argentine.

L'Argentine est le second producteur de plantes GM du monde, notamment en soja. Huit ans après l'introduction du soja GM, l'industrie biotech affirme que ses semences ont commencé à porter leurs fruits à la fois environnementalement et socialement. En fait, il est de plus en plus prouvé que le soja GM conduit à l'exacerbation du modèle agricole actuel, qui alourdit le poids de la pauvreté, porte atteinte à l'environnement et menace la sécurité alimentaire de la plus grande majorité des Argentins.

Pendant le dernier quart de siècle, la production de soja a augmenté a un rythme très rapide, passant d'une surface cultivée de 38000 hectares en 1970 à approximativement 13 millions d'hectares en 2003. Environ 70% de la récolte de soja est transformée en huile et la plus grande partie en est exportée. L'Argentine est à l'origine de 81% des exportations d'huile de soja et de 36 % des plats à base de soja.

Le soja GM a été introduit en Argentine dans la seconde moitié des années 90. Les agriculteurs argentins ont commencé à utiliser le soja GM "Roundup Ready" vendu par Monsanto en 1996, et au bout de quelques années presque tout le soja produit dans le pays était GM.

rendements en baisse et herbicides à la hausse



Les deux principaux arguments des industries biotech résident dans le fait que les OGM augmentent les rendements et qu'ils nécessitent une plus faible quantité d'herbicides. L'expérience en Argentine montre exactement le contraire. Le soja Roundup Ready ne donne pas de hauts rendements. La hausse de la production de soja en Argentine provient de l'augmentation de la surface cultivée, que ce soit du remplacement par le soja d'autres cultures ou de l'utilisation nouvelle de terres jusqu'ici forestières, ce qui a contribué à la déforestation. On a prouvé que le soja Roundup Ready nécessite plus (et non moins) d'herbicide que le soja conventionnel. En 2001, on a employé plus de 9,1 millions de kg d'herbicide en plus dans les champs GM (en comparaison avec les champs sans OGM). L'utilisation de l'herbicide glyphosate (vendu par Monsanto) a doublé de 1997-98 à 1998-99, passant de 28 à 56 millions de litres et a finalement atteint 100 millions de litres lors de la saison 2002. De plus on a déjà identifié des mauvaises herbes résistantes au Roundup Ready en Argentine, ce qui contribue d'autant plus à l'augmentation de l'emploi des herbicides. La résistance des mauvaises herbes a entraîné l'emploi d'herbicides extrêmement toxiques de pair avec le soja Roundup Ready, et les agriculteurs ont commencé à utiliser de nouveaux herbicides dont certains sont interdits dans d'autres pays (dont le 2,4-D, le 2,4 DB, l'Atrazine, le Paraquat et le Methyl Metsulphuron).

pauvreté en hausse

Les promoteurs des OGM utilisent constamment le mythe selon lequel les plantes GM seraient le solution-miracle pour résoudre les problèmes de la faim et de la pauvreté. L'exemple de l'Argentine, second producteur de plantes OGM au monde, démontre exactement le contraire.

Des millions d'Argentins sont quotidiennement talonnés par la faim. Les causes de cette situation actuelle sont nombreuses, mais il est bien clair que la promotion des OGM accentue encore plus le modèle en vigueur d'une agriculture tournée vers l'exportation. Ce modèle conduit à l'enrichissement que quelques-uns et relègue la majorité des Argentins dans la pauvreté. Durant la décennies écoulée, 160 000 familles de petits exploitants ont été forcé de quitter leurs terres, incapables de lutter contre les grandes exploitations. Le soja GM n'a fait qu'exacerber la tendance poussant à une agriculture de grande échelle industrialisée et aggravant les problèmes de pauvreté.

risques potentiels pour la santé

Confronté à la fois à une hausse de la pauvreté, à une très grande production de soja et au manque des autres produits agricoles le gouvernement Argentin a commencé à encourager la consommation du soja en tant qu'une alternative alimentaire plus saine que les aliments traditionnels, viande et laitnotamment. On lança une campagne de communication intitulée "Soja Solidaridad"(Solidarité soja). La cuisine familiale commença à s'habituer au soja, et on écrivit des livres de cuisine rempli de recettes de la même eau. En conséquence de très nombreuses personnes consomment à présent quotidiennement des plats contenant du soja.

Ceci entraîne des risques potentiels pour la santé de cette population. Bien que le soja puisse trouver sa place dans une régime équilibré, il y a désormais tout un ensemble de preuves scientifiques montrant qu'une surconsommation de soja peut avoir de graves conséquences nutritionnelles. Un excès de soja peut inhiber l'assimilation du calcium, du fer, du zinc et de la vitamine B12, et peut par exemple provoquer des pubertés précoces pour les filles.

 

Actions sur le document

Dans le monde

map