Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / link / gmo / 44

44

44
  link
  

 


Variétés locales de maïs mexicains à Oaxaca, Mexique. © greenpeace/lópez

"Il s'agit du plus grave cas de contamination par des produits GM, parce qu'elle a eu lieu dans la région d'origine d'une plante cultivée de première importance. Elle est confirmée: il n'y a aucun doute sur cette question."
Jorge Soberón, Secrétaire de la Commission Biodiversité Nationale du Mexique, Avril 2002.

"Nos graines, notre maïs, sont le fondement de la souveraineté alimentaire de nos communautés. C'est bien plus qu'un aliment, c'est quelque chose que nous considérons comme sacré, un partie de notre histoire, de notre présent et de notre avenir."
Pedro, Indigène Chihuahua.

Le Mexique est le foyer d'origine du maïs, l'endroit ou l'on trouve la plus grand diversité pour cette plante. Depuis que les plantes GM ont été mises sur le marché aux Etats-Unis, de nombreuses personnes ont fait connaître leurs inquiétudes en raison de la contamination potentielle du maïs mexicain depuis le pays voisin. Des variétés de maïs ont été sélectionnées par les peuples indigènes et les communautés locales agricoles depuis des centaines d'années et le maïs est l'une des réserves majeures de matériel génétique pour le croisement des semences qui est le fondement de la sécurité alimentaire. La diversité des souches de maïs est cruciale pour les communautés agraires et les sélectionneurs, elle est nécessaire pour améliorer la qualité et la productivité du maïs partout dans le monde et le Mexique héberge la plus importante collection de maïs menacés d'extinction au monde.

En 2001, la surface cultivée en maïs GM aux Etats-Unis dépassait les 20 millions d'acres, soit plus de 50% de la surface totale cultivée en maïs dans le pays. De nombreux cas de contamination transfrontalière ont montré que des OGM d'origine illégale pouvaient aisément franchir les frontières et aboutir dans l'autres pays. Le maïs Starlink a par exemple fini par contaminer la chaîne alimentaire au Japon, en Corée du Sud et en Bolivie.

En 2001 un article de la revue Nature se référant à une étude scientifique a permis d'apprendre que des variétés traditionnelles de maïs avaient été contaminées dans deux Etats Mexicains par de l'ADN venant d'un maïs GM. Or il est illégal de cultiver du maïs GM au Mexique.

On soupçonna les Etats-Unis d'être à la source de la contamination puisqu'ils exportent de grandes quantités de maïs au Mexique pour l'alimentation humaine et animale. On pense que des agriculteurs mexicains ont planté du maïs destiné à l'alimentation de population et du bétail sans savoir qu'il était GM.

Malgré la gravité de cette contamination, il n'existe toujours pas de plan d'action clairement adapté pour traiter cette pollution génétique, ni pour empêcher qu'elle se produise à nouveau. De plus des contrôles faits pas des organisations de la société civile dans plus de 130 communautés au Mexique ont établi que la contamination s'était produite dans neuf Etats soit sept de plus que dans l'étude initiale. Ces organisations ont également déclaré avoir identifié du maïs GM Starlink, qui est interdit pour l'alimentation.

source, pour en savoir plus :
Action Group on Erosion, Technology and Concentration (ETC) : www.etc.org

 

Actions sur le document

Dans le monde

map