Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Publications / link / gmo / 48

48

48
  link
  

 


Coton Monsanto Bt dans la province de l'Andhra Pradesh. © geert ritsema

"Les coûts de la culture du coton Bt représentent 1092 Roupies (24 $) de plus que le coton ordinaire en raison de la faible réduction de la consommation de pesticide avec les graines Bt. En moyenne, on a constaté une diminution significative des rendements globaux du coton BT de 35%. La perte nette s'élevait donc en moyenne à 1295 Roupies (28,50 $) par rapport au coton conventionnel qui a rapporté un bénéfice net de 5368 Roupies (118$). Environ 78 % des agriculteurs qui ont planté du coton Bollgard cette année ont dit qu'ils n'achèteraient pas de coton Bt l'année suivante."
'Did Bt Cotton Save Farmers in Warangal ? A season long impact study of Bt cotton', Quayum, A. and Sakkhari K., 2002.

L'exemple de Inde montre assez bien la façon dont une plante GM peut ne pas tenir les promesses d'une entreprise biotech. Mahyco, une filiale de Monsanto, a été autorisée à introduire un coton modifié sur une période de trois ans, d'avril 2002 à mars 2005. La société a alors lancé une vaste propagande pour promouvoir l'excellente performance de son coton Bt. Elle présentait le coton Bt comme sans danger pour l'environnement et économiquement rentable puisqu'il était censé permettre de réduire le recours aux pesticides et les coûts de culture tout en augmentant les rendements des récoltes.

Lorsque cette opération de promotion du coton Bt a été lancée dans l'Andhra Pradesh, un des Etats qui cultivait déjà du coton GM, de nombreux agriculteurs ont acheté la semence en espérant gagner de l'argent bien que celleci coûte plus cher que les semences conventionnelles.

une propagande vide

Les agriculteurs de l'Andhra Pradesh ont planté une surface totale d'environ 3200 hectares de coton Bt en 2002. Au début de 2003, un an après la mise sur le marché, le Ministre de l'Agriculture de l'Andhra Pradesh déclara que les cultivateurs de coton n'en avaient pas tiré profit. Nombreux étaient ceux qui étaient en furieux après une propagande qui leur avait fait croire qu'ils achetaient une semence miracle.

D'autres régions de l'Inde, dont le Madhya Pradesh, le Maharshtra, le Vidarbha, et le Gujarat ont vécu des expériences semblables à celle de l'Andra Pradesh. Des premiers rapports sur le lancement du coton Bt en provenance du Madhya Pradesh affirment qu'il s'agit d'un ratage total et que les agriculteurs exigent des compensations de la part de l'entreprise.

 

Actions sur le document

Dans le monde

map