Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Ce que nous faisons / agrocarburants / apprenez plus

apprenez plus

Des gouvernements du Nord et du Sud et les institutions financières internationales ont fortement encouragé la production d’agrocarburants et, ce faisant, ont contribué à défendre les intérêts des entreprises transnationales.

Le problème


La hausse du prix du pétrole, jointe au besoin de diminuer la dépendance de la plupart des pays industrialisés des pays producteurs politiquement instables, a poussé les nations riches du Nord à accélérer leur production d’agrocarburants et à l’encourager dans les pays du Sud, dans le but de maintenir leur taux de consommation d’énergie.

Cette situation est en train d’avoir de graves conséquences pour les populations vulnérables et les écosystèmes du Sud. On a pu constater dans beaucoup de pays producteurs d’agrocarburants que les grandes entreprises et les agro-industries accaparent des terres au détriment des forêts, d’autres écosystèmes et des moyens de vie de la population, et que cette dernière subit en outre de graves violations des droits de l’homme. Ainsi que d’autres types de cultures, la production d’agrocarburants est en train de causer de graves dégâts écologiques et d’enlever aux populations la maîtrise de la production, de la commercialisation et de la consommation d’aliments, puisque de plus en plus de terres agricoles sont affectées aux cultures énergétiques. D’autre part, de nombreuses recherches ont déjà montré que les agrocarburants ne feront pas diminuer le volume des gaz à effet de serre.

Les problèmes rencontrés au cours du débat sur les agrocarburants sont le reflet du système économique et politique mondial et de sa capacité intrinsèque de susciter, au nom du développement, les inégalités sociales et la dégradation environnementale. La production d’agrocarburants répond aux besoins de ce système économique car elle accroît la production et la consommation, en augmentant la demande de matières premières et d’énergie.

La solution


Il est indispensable d’intensifier les recherches en énergies renouvelables et en efficacité énergétique pour atteindre une réduction importante des émissions de CO2. D’autre part, pour trouver une solution durable il faut revoir toute la structure du système de production et de consommation. Ce système est celui qui permet aux sociétés transnationales de maintenir un taux de consommation élevé chez une fraction de la population mondiale. Il condamne la grande majorité à vivre au-dessous du niveau de subsistance et rend notre monde tout à fait inviable. Cette situation exige, entre autres choses, de repenser les modes de production, de distribution et de gestion de l’énergie.

Les pays doivent redevenir autosuffisants en matière de production de nourriture et d’énergie : c’est ce qu’on appelle la souveraineté alimentaire et énergétique. Les droits des communautés autochtones et locales à la terre et aux ressources, ainsi que le droit de garder leurs méthodes agricoles traditionnelles, doivent être reconnus. Les gens doivent être en mesure de récupérer la maîtrise de leur terre, leurs semences, leurs systèmes de prise de décisions économiques et sociales et leurs moyens d’existence.

Ce que nous faisons

 

  • Nous organisons des campagnes de sensibilisation, dans le Nord comme dans le Sud, pour mettre les citoyens au courant des conséquences négatives de la production d’agrocarburants.
  • Nous faisons pression sur les gouvernements du Nord et du Sud pour qu’ils conçoivent des stratégies énergétiques nationales plus durables et plus responsables à l’égard de la société.
  • Nous faisons pression sur les institutions financières et de développement bilatérales et multilatérales pour qu’elles cessent de soutenir le développement du secteur des agrocarburants.
  • Nous soutenons les peuples et les communautés qui luttent pour leur droit de choisir leurs propres moyens d’existence et nous les aidons à divulguer leurs problèmes.
  • Nous fournissons des informations indispensables à plusieurs organisations populaires et de la société civile qui participent à la lutte contre l’expansion des agrocarburants et nous établissons des liens entre elles.
  • Nous promouvons l’autosuffisance en matière de production et de consommation d’énergie.

 

Actions sur le document