Décembre

Sub-archives

16/12/2010

Malaisie : arrestations insensées au Sarawak


by PhilLee — last modified 16/12/2010 12:10

Les Amis de la Terre Malaisie (Sahabat Alam Malaisie) ont fait part de leur préoccupation aux autorités concernant les intimidations et les persécutions dont sont victimes les leaders des peuples indigènes du Sarawak. Au cours du dernier incident en date, un militant de la communauté de la tribu Iban a été arrêté et accusé de tentative de meurtre.

palm plantationLes tensions politiques entre les intérêts régionaux et ceux des entreprises au Sarawak semblent s’intensifier, comme le prouve l’arrestation récente d’un militant de la communauté de la tribu indigène Iban. Mr. Liam Rengga, un agriculteur local, a été accusé de tentative de meurtre le 23 novembre 2010.

 

D’après le rapport de police, Rengga a témoigné des faits suivants: alors qu’il installait des panneaux d’interdiction de passage sur ses terres pour dissuader les braconniers, il a croisé deux hommes qui étaient d’après lui des agents de la plantation d’huile de palme. Rengga affirme avoir discuté brièvement avec eux de l’interdiction de chasse collective avant de remarquer un fusil dans leur véhicule et de se voir intimer le conseil de ne causer aucun trouble. Il a été arrêté le 17 novembre dans sa hutte. Il n’existe pas d’informations supplémentaires concernant les preuves qui sous-tendent son inculpation pour tentative de meurtre.

Rengga est un militant connu des droits à la terre des peuples autochtones et proteste depuis longtemps contre l’empiètement constant des exploitations d’huile de palme sur les terres relevant des droits coutumiers autochtones. Il est impliqué dans un litige en instance contre une société d’huile de palme non nommée et a joué un rôle proéminent dans la mise en place de la Sungai Senga Residents’ Association (SSRA), afin de mieux promouvoir l’intérêt collectif des peuples autochtones en matière de gestion des terres.

Depuis l’inscription officielle de la SSRA en juillet 2010, un travail de campagne constant a été conduit, comprenant une lettre officielle au gouvernement et aux autorités des sociétés détaillant les répercussions de la pollution des eaux générée par les plantations sur l’environnement et la santé publique.

L’association a également publié une lettre d’avertissement exhortant les travailleurs des sociétés de plantation à s’abstenir d’emprunter la route privée qui traverse les terres relevant du droit coutumier du village. Des lettres sur les objectifs et sur le rôle de la SSRA ont été envoyées à la société exploitant la plantation ainsi qu’à de nombreux services gouvernementaux.

Un obstacle à l’expansion

Le gouvernement malaisien a récemment annoncé ses plans d’accroître considérablement la culture de l’huile de palme ; il a l’intention de doubler la zone totale des plantations au Sarawak à l’horizon 2020.

Etant donné le rôle de Mr. Rengga en tant que militant et obstacle aux projets gouvernementaux d’accroissement des plantations, il s´est révélé impossible de faire taire les rumeurs concernant le caractère suspect de son arrestation. Des parallèles ont été établis avec des cas similaires qui se sont déroulés dans le passé, comme la détention pendant une année en 2003 de deux villageois de Penan, ou encore l’arrestation en octobre de sept chefs de communautés locales et du secrétaire général d’une ONG locale.

Les deux cas ont finalement été rejetés par manque de preuves. Ces associations confèrent une crédibilité circonstancielle aux allégations de recours abusif et de favoritisme d’entreprise.

Rengga a catégoriquement nié tout comportement criminel dans ses efforts en faveur de la défense des territoires traditionnels. Bien qu’il considère l’accusation de tentative de meurtre comme étant totalement scandaleuse, il s’engage à ce que la situation difficile dans laquelle il se trouve aujourd’hui n’ait pas de retombées négatives sur le combat en faveur des droits des terres communautaires:

« Je continuerai à me faire le champion de nos droits. Je me sens encore plus combatif aujourd’hui et je mènerai la lutte jusqu’au bout. »

Il a ajouté qu’il s’attendait à une altercation provoquée par l’hostilité croissante entre les villageois et les travailleurs de l´entreprise, due au mécontentement concernant le permis octroyé à la plantation et à son empiètement sur les terres communautaires.

Les Amis de la Terre Malaisie / Sahabat Alam Malaysia exhortent fortement l'Etat à abandonner immédiatement les charges de tentative de meurtre retenues contre Mr. Rengga, unique soutien économique pour sa famille, s´il n’est pas en mesure de fournir des preuves concrètes et incontestables de sa culpabilité. Ils demandent également au gouvernement du Sarawak de confirmer les droits coutumiers des populations autochtones de la communauté Rumah Kilat et d´impliquer celle-ci positivement en offrant des réponses constructives à ses doléances.

Enfin, Les Amis de la Terre Malaisie appellent fermement les autorités à mettre un terme aux intimidations et aux persécutions perpétrées à l´égard des chefs des populations autochtones qui se battent pour leurs droits légitimes.