Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Ce que nous faisons / Industrie minière, pétrole et gas / apprenez plus

apprenez plus

Pour de nombreux habitants des régions les plus riches du monde, presque tout dans leur vie dépend du pétrole, du gaz, du charbon et des minéraux. Ces ressources sont utilisées pour tout faire, des aliments aux vêtements, des ordinateurs aux réfrigérateurs et aux téléviseurs. Cependant, pour qu’elles soient disponibles à bas prix de manière à maintenir ce mode de vie, d’autres personnes ont dû payer très cher.

nigerian gas flaring 3le problème

Des institutions comme la Banque mondiale ont fait pression sur les gouvernements des pays en développement pour qu’ils permettent aux investisseurs étrangers d’extraire des combustibles fossiles, des métaux et des minéraux. Des installations aussi destructrices que les plateformes pétrolières, les oléoducs et les grandes mines en ont été le résultat. Ces projets provoquent des désastres écologiques, intensifient les conflits sociaux et sont souvent associés à de graves violations des droits de l’homme. Du fait de la forte pollution du sol, de l’air et de l’eau qu’ils provoquent, les gens perdent leurs moyens d’existence et leur santé.

 

Paradoxalement, les pays en développement qui ont permis à des entreprises étrangères d’exporter leurs combustibles fossiles, leurs métaux et leurs minéraux en ont rarement tiré des avantages financiers. Tandis que leurs dettes grossissent et que leurs populations continuent de souffrir, les sociétés transnationales, les élites politiques corrompues et les consommateurs fortunés sont les seuls gagnants.

 

La solution

Les Amis de la Terre International comprennent bien qu’il n’est pas réaliste d’espérer que la consommation de matériels produits avec du pétrole du gaz et des minéraux s’arrête demain. Néanmoins, nous nous opposons aux modes de production et de consommation actuels et à leurs rapports avec les besoins réels du monde. Nous pensons que la seule manière de créer des sociétés justes et écologiquement durables est de changer radicalement notre style de vie.

 

L’une des démarches les plus importantes pour améliorer la situation est de faire cesser les activités destructrices des secteurs pétrolier, gazier et minier. Les gouvernements doivent rendre ces industries responsables des conséquences négatives de leurs activités.

 

Tandis que les changements climatiques suscitent de plus en plus d’inquiétude, les industries extractives continuent de causer de graves dommages ; ainsi, les institutions publiques telles que la Banque mondiale ne devraient pas contribuer à perpétuer la dépendance des combustibles fossiles et les économies fondées sur leur extraction. Les institutions qui utilisent les deniers publics devraient choisir des investissements qui améliorent réellement la vie et l’environnement des gens. Il est indispensable de cesser d’investir dans les combustibles fossiles et les mines et se tourner vers des solutions énergétiques respectueuses de la société et de l’environnement.

 

Ce que nous faisons

En coopération avec les communautés de tous les continents, les Amis de la Terre International font depuis toujours campagne contre les industries pétrolière, gazière et minière. Nous travaillons aux niveaux local, national et international pour que les institutions financées par les États, telles la Banque mondiale et les Agences de crédit à l’exportation, cessent de financer des projets pétroliers, gaziers et miniers. Nous défendons le droit des communautés locales de refuser les activités extractives qui menacent leur santé et leurs moyens d’existence. Nous exigeons aux gouvernements du monde de rediriger leur soutien vers des alternatives économiques susceptibles de nous mener vers des sociétés équitables et durables. En plus, nous appelons les habitants de tous les coins du monde à réfléchir de façon critique et créative à ce qu’ils ont vraiment besoin de consommer et de produire.

Actions sur le document