a propos des ogm

by Ekue Assem — last modified 20/04/2007 12:20

qu´est ce que les organismes génétiquements modifiés (ogm)?

 

L'agroalimentaire travaille pour insuffler de l'argent sur une nouvelle technologie qui permet aux organismes spécialisés combinant les "meilleures" parties de plusieurs formes naturelles de vie pour être crée: la capacité à tolérer le froid dans les poissons, aux fraises qui doivent être transportés vers les marchés éloignés, la possibilité de résister aux herbicides pour les cultures dans les champs qui doivent être pulvérisés massivement pour éliminer les mauvaises herbes. Comment est-ce possible? Tous les organismes contiennent un ensemble unique de long "blueprint" molécules dans leurs cellules appelées ADN, qui déterminent comment ils vont se développer et croître. Les caractéristiques particulières (parfum etc.) peuvent être isolées en fractionnant des brins d'ADN en sections, ou "gènes." Les ingénieurs génétiques découpent les brins d'ADN et introduisent artificiellement des gènes d'un organisme à un autre.

Malheureusement, notre connaissance des gènes et de leurs interactions est limitée. La plupart du génie génétique se résume à un dangereux jeu de hasard: les gènes sont mélangés et injectés dans des organismes sans une compréhension concrète de l'endroit où le gène injecté se manifeste et la manière dont elle interagit avec son environnement.

 

quels sont les risques?

santé humaine:


Les premières indications montrent que lorsque l'on modifie la structure de notre alimentation, nous pouvons involontairement mettre la santé humaine en danger. Les plantes GM communément contiennent des gènes "marqueur" de résistance aux antibiotiques qui aident les ingénieurs à déterminer comment les gènes implantés ont été repris par la plante. Cependant, l'utilisation de ces gènes peut compromettre notre capacité à lutter contre les maladies. Les bactéries sont capables d'absorber de l'information génétique à partir de leur environnement, ce qui fait craindre que des gènes de résistance aux antibiotiques seront transférés à des bactéries (dans les tripes d'animaux ou les humains ou l'environnement en général à travers le sol), nous dépouillant de notre capacité à utiliser ces antibiotiques pour sauver des vies. Des responsables de la santé sont également préoccupés par les effets directs de la consommation de plantes génétiquement modifiées, tel que l'augmentation des allergies alimentaires.

 

Menaces pour la biodiversite

La biodiversité est également menacée par les cultures OGM. Des cultures spéciales résistantes aux herbicides (comme le maïs, colza, la betterave à sucre et les betteraves fourragères) sont en train d'être créées afin que les mauvaises herbes puissent être éradiquées dans les champs sans nuire au produit. La terre agricole est l'un des derniers refuges pour la faune; nombreuses «mauvaises herbes» ont déjà été traitées avec succès par les herbicides à telle enseigne qu´elles figurent sur la liste des espèces menacées (comme le sont bon nombre d´oiseaux et d'autres animaux, qu´elles soutiennent). Les cultures OGM menacent de pousser ces espèces vulnérables sur le rebord. Une fois que de nouveaux gènes sont introduits, ils ne peuvent être retirés. Les recherches montrent que les plantes génétiquement modifiées sont en mesure de la pollinisation croisée avec les plantes sauvages, susceptibles de transmettre leurs gènes résistants aux herbicides. Les experts craignent que cela peut créer une nouvelle espèce de «super-mauvaises herbes» qui nécessiteraient l'utilisation de produits chimiques plus forts et mettront plus en péril la faune. Des menaces similaires sont posées par de nouveaux  insectes à souches résistantes, dont l'introduction peut causer la destruction des espèces d´aide et bénignes d'insectes  comme les coccinelles et les monarques.

 

le droit de choisir:
Compte tenu de toutes les incertitudes sur les OGM, comment les producteurs et les consommateurs  conserveront leur droit de choisir ce qu'ils cultivent et mangent? Une fois que les cultures GM ont poussé sur une large échelle, il sera presque impossible pour les agriculteurs d'assurer que leurs récoltes soient sans OGM.

La distance que chaque type de pollen parcourir est inconnue, mais la betterave à sucre a déjà été documentée et peut parcourir plus de 3 km et le maïs plus de 8 km. Les producteurs biologiques sont particulièrement à risque; si leurs champs sont contaminés par les agriculteurs voisins, ils perdront leur titre en tant que producteurs biologiques. Les consommateurs sont eux aussi limités. Il n'existe pas de normes internationales d'étiquetage, et les lois régionales sont pleines de lacunes. La législation de l'UE exige l'étiquetage des aliments GM, mais exclut les produits qui contiennent des produits dérivés d´OGM (huile, additifs) et les aliments transformés. Les règles du commerce international sont laxistes: à l'heure actuelle les haricots et les maïs importés en Europe depuis les États-Unis ne sont pas séparés des cultures normales, rendant impossible pour les consommateurs de savoir si leurs aliments contiennent des éléments génétiquement modifiés.

 

qui en profiteront?
Les principaux bénéficiaires des OGM seront les grandes compagnies agroalimentaires qui font leur promotion.Les aliments génétiquement modifiés n'ont pas été jugés plus nutritifs ou meilleur goût, et il semble peu probable que cela aidera à apaiser la faim dans le monde. Les recherches et le développement se sont axées sur les cultures pour l'alimentation animale et les aliments transformés tels que le soja et le maïs, conçus pour les systèmes d'élevage intensif utilisés par les agriculteurs de l'ouest. Des technologies telles que "terminator seed ", qui sont conçues pour répondre à des engrais particuliers, brevetées par des entreprises et qui ne produisent pas des graines fertiles (mettant fin à la pratique ancienne de garder des graines pour la semence) menacent l'autonomie des petits paysans en les forçant à dépenser plus d'argent sur les semences et les poussent à s'endetter.  Les groupes FoE soutiennent que la question de la faim n'est pas une question de capacité de production: les producteurs aujourd'hui bataillent pour les excédents si grands qu´ils  reçoivent des subventions pas pour produire à pleine capacité et ont toujours leurs silos pleins de restes à même de pourrir. C´est une question d'économie et de volonté politique, quelque chose que les OGM ne peuvent pas changer.

 

qui fait le  suivi?
Les produits génétiquement modifiés n'ont pas été soumis à des tests rigoureux.La plupart des tests ont été effectués par les fabricants d´OGM, et ont été limités à des evaluations à court terme d´aliments servant à nourrir les animaux.  Les tests du gouvernement ont porté sur la surveillance après dissémination, faisant du grand public le banc d'essai pour les technologies potentiellement nocives.  Des recherches indépendantes sur les monarques et les rats nourris avec des pommes de terre GM confirment les craintes que les produits génétiquement modifiés peuvent ne pas être sans danger comme ils sont censés l'être, mais les quelques essais de gouvernement qui ne portent pas sur les  OGM avant leur sortie se concentrent sur la production plutôt que sur des questions de santé ou d'environnement .

 

que veut adti?
  • un moratoire de 5 années sur les cultures commerciales génétiquement modifiées, en attendant une analyse rigoureusement scientifique
  • stricts et clairs étiquetages de tous les produits génétiquement modifiés, y compris les dérivés et les additifs pour la transformation des aliments
  • ségrégation et étiquetage des aliments génétiquement modifiés importés à partir de la récolte, avec une traçabilité claire à partir du champ jusqu´au plateau du supermarché
  • une interdiction internationale de l'utilisation des gènes marqueurs résistants aux antibiotiques
  • participation du public dans les décisions des OGM, y compris le moment et l'endroit où les essais et les évaluations peuvent avoir lie
  • une réglementation plus stricte de la dissémination des OGM
  • une interdiction globale de la technologie ¨terminator seed¨
  • examen global et culturellement sensible des lois sur les brevets afin de prévenir la biopiraterie

 

En savoir plus sur la position de FoEI sur le génie génétique en visitant les sites de nos groupes membres,en lisant nos publications ou en ayant une vue d'ensemble des activités de nos groupe membres.

 

 

Actions sur le document