Vous êtes ici : Accueil / Ce que nous faisons / Souverainete Alimentaire / documents les plus récents

documents les plus récents

20/04/2007

tewolde

by Ekue Assem — last modified 20/04/2007 12:19

Le Canada refuse le visa aux négociateurs en chef de l'afrique pour la biosécurité.

Quelques jours avant le début des négociations sur les nouvelles mesures controversées, le Canada  a refusé le visa aux négociateurs en chef africains. 

 

Tewolde:

tewolde.jpg Tewolde Berhan Gebre Egziabher, un négociateur éthiopien très respecté , a été un personnage clé dans les efforts des pays africains à protéger la biodiversité et les êtres humains des organismes génétiquement modifiés. Il était prévu  participer aux discussions et insister sur l'étiquetage de tous les produits génétiquement modifiés et de protection contre la responsabilité en cas de dommages causés à l'environnement aux êtres humains découlant de produits du génie génétique.
    

Le delegue de les Amis de la Terre Togo Agbenyo Dzogbedo s´est vu refuse le visa par l´Ambassade du Canada

L'agent canadien n'etait pas convaincu que Agbenyo aurait quitterait le Canada après son voyage, pour des raisons liées à «ses voyages passés".

Ceci est une raison peu convaincante, car Agbenyo était au Comité intergouvernemental pour le Protocole de Cartagena sur la  biosécurité(ICCP) en Europe en 2002, le MoP sur la biosécurité en Malaisie l'année dernière, ainsi que plusieurs autres voyages en Europe. Il a déjà fait partie des négociations internationales pour trois ans, donc il n'y avait aucune raison de le bloquer.

Avec l'Argentine et les États-Unis, le Canada est jusqu'à 90 pour cent responsable récoltes génétiquement modifiées dans le monde - et pourtant, ces pays refusent de ratifier l'accord mondial visant à protéger la biodiversité.

Beatrice Olivastri, directrice générale des négociateurs qui se battent contre les intimidateurs la biotechnologie . Ce n'est pas une façon d'accueillir des négociations internationales. "
   
Les Amis de la Terre Canada sur le Protocole de Carthagena sur la Biosécurité  s'est prononcé contre le refus de visa. "En effet, le Canada est sur le dépistage est le premier accord international visant à réglementer le commerce des organismes génétiquement modifiés. Il a été convenu à Montréal en janvier 2000 et a maintenant été ratifié par 119 pays.

Lire la suite: lettre ouverte de Tewolde Berhan Gebre Egziabher. 

Actions sur le document