Soutenez-nous

Faire un don

Notre lettre d'information

Abonnez-vous

Contactez-nous

Par email

Par la poste

Suivez-nous ...

Twitter realfacebook Google+
flickr badgeyou-tube

 

 
Vous êtes ici : Accueil / Qui sommes-nous / focus / Palestine: focus sur PENGON

Palestine: focus sur PENGON

Abeer AL Butmah est la coordinatrice des Amis de la Terre Palestine. Elle nous entretient ici du travail de ce groupe et du rôle qu'elle joue au sein de l'association.

 

abeer-albutmaLe réseau Palestinian Environmental NGOs Network (PENGON) est un réseau de 13 associations actives dans des domaines tels que l'agriculture, la pollution, l'eau et le développement soutenable. Ce réseau a été fondé en mai 2000 et est devenu membre des Amis de la Terre International en 2008. 

 

Etant donné les difficultés bien connues que rencontrent quotidiennement les Palestiniens, on pourrait penser que les questions écologiques ne sont pas au top des priorités de la plupart des gens. Toutefois, nombre de problèmes écologiques auxquels les Palestniens sont confrontés découlent de l'occupation par Israël.

 

Abeer nous donne un exemple de ces problèmes:

 

"Beaucoup d'usines chimiques qui étaient basées en Israël depuis 1980 ont été transférées de nos jours en territoire palestinien parce qu'elles n'avaient plus les autorisations de polluer en Israël. Les endroits où ces usines se sont installées sont désormais impropres aux habitations."

 

Ce sont des problèmes tels que la pollution industrielle qui forment la majeure part du travail de PENGON. L'association travaille principalement sur trois campagnes: Déchets solides, L'eau pour la vie, et Stop au mur.

 

Déchets solides

La campagne « Déchets solides » dévoile les rejets illégaux de déchets et tente de faire contrôler les lobbies qui agissent derrière. Les déchets peuvent prendre la forme de prduits chimiques, médicaux, ou de matérieux de construction, qui sont souvent toxiques et dangereux. La majeure partie de ces déchets proviennent d'usines en Israël. Toutefois, dans certains cas, des Palestiniens louent leurs terres à des sociétés pour y déverser des déchets.

 

PENGON, en coopération avec une des Universités de Palestine, a publié récemment un rapport dénonçant les pratiques de déversement de déchets et révélant les effets sur l'environnement tels que la pollution de l'air et de l'eau.

 

Grâce à la coopération des autorités, il a été mis fin à certaines pratiques de déversement de déchets et les Palestiniens ne louent plus leurs terres pour encourager cette pratique.

 

Eau pour la vie

L'objectif de la campagne « Eau pour la vie » est de faire connaître les violations du droit à l'eau à Gaza et en Cisjordanie.

 

Les sources de la région sont contrôlées par les forces d'occupation israëliennes et, selon un rapport de la Banque Mondiale de 2009, Israël pompe quatre fois plus d'eau que les Palestiniens dans une nappe aquifère vitale pour la région. Dans certains cas, les Palestiniens survivent avec à peine plus de 10 à 15 litres par personne et par jour, ce qui est en dessous du niveau recommandé pour éviter certaines épidemies.

 

En faisant connaître ces violations PENGON peut faire pression sur les décideurs de la région mais aussi faire pression sur Israël au niveau international, pour accorder aux Palestiniens l'accès à leur juste part d'eau potable.

 

Stop au mur

La campagne « Stop the Wall » a été initiée par PENGON en 2002. Son objectif est de stopper la construction du mur qui isole la Cisjordanie et d'en faire démanteler les parties déjà construites; de garantir le retour des terres confisquées lors de la construction et 'otenir des compensations pour les pertes subies.

Cette campagne a reçu une large attention de la part des medias fin 2009, lorsque Jamal Juma', coordinateur de la campagne et Mohammad Othman, coordinateur de la section Jeunesse, ont été arrêtés et détenus sans motif d'accusation par les autorités israëlien-nes.

 

De tous les coins du monde, des gens ont envoyés des messages de protestation à l'Etat d'Israël et se sont pris en photos avec des messages sur lesquels on pouvait lire 'Libérez Jamal Juma'.

 

Le jour de sa libération, Jamal a déclaré:

"Le soutien massif et les actions de la société civile internationale ont très clairement rendu ma détention trop inconfortable pour les autorités israëliennes. Cette solidarité internationale a donné encore plus de force à notre combat populaire contre le Mur."

 

A propos d' Abeer Albutma

Abeer a rejoint PENGON comme Coordinatrice en 2008. Elle est diplômée en sciences de l'eau et de l'environnement et effectue actuellement un doctorat dans ces matières.

"Travailler pour PENGON m'offre un superbe opportunité de communiquer avec les décideurs qui travaillent dans les secteur de l'environnnement en Palestine pour trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrons" dit-elle.

 

Elle apprécié énormément le travail avec les groupes membres de PENGON et estiment que ces collaborations élargissent sa compréhension des problèmes écologiques auxquels la Palestine est confrontée:

 

"Chaque groupe a son propre domaine d'expertise. Un groupe s'occupe d'agriculture, un autre de biodiversité, un autre de l'eau, de telle sorte que j'apprends et expérimente de nouvelles choses en permanence. Je suis aussi amenée à partager mes expériences avec les autres."

 

En conclusion, est fière de son travail au sein de PENGON et fière du rôle joué par les femmes dans le domaine de l'écologie, en Palestine et dans l'ensemble de la société.

 

"Notre organisation tient compte de l'égalité entre les genres et je travaille avec beaucoup de femmes et d'hommes d'autres associations. Les femmes de Palestine jouent un rôle significatif dans le travail et la prise de décisions."

 

Pour en savoir plus sur les Amis de la Terre Palestine / PENGOn 

La page du groupe PENGON

Le site internet de PENGON (en anglais)

 

Actions sur le document