Les plus grosses entreprises du monde sont souvent impliquées dans des violations des droits de l’homme et de l’environnement. Or, ces crimes restent impunis.

C’est pourquoi les Amis de la Terre ont l’intention d’intenter un procès contre Shell et d’exiger que des lois nationales et internationales permettent de demander des comptes aux grandes entreprises.

Dans une lettre envoyée à Shell le 4 avril, les Amis de la Terre Pays-Bas affirment que, par ses activités et sa stratégie, Shell manque à ses obligations légales et morales en portant atteinte au climat mondial et en trahissant l’Accord de Paris.

Voici huit des scandales les plus immoraux et souvent illégaux de Shell dont on ait connaissance, et les raisons pour lesquelles il faudrait traduire l’entreprise en justice.

1. Shell dépense 22 millions USD par an à faire du lobbying contre le climat

Shell déclare publiquement qu’elle adhère à l’Accord de Paris sur le climat, mais ce qui se passe dans les coulisses est très différent. Des recherches ont montré qu’elle a dépensé en 2015 près de 22 millions USD à financer des activités de lobbying contre les politiques climatiques. Parmi les 25 entreprises les plus larges, Shell, Exxon, IBM, Total et Pfizer sont celles qui ont l’effet négatif le plus fort sur la politique climatique par le biais de leurs associations industrielles.

2. Shell savait que ses activités allaient provoquer un changement climatique désastreux

Des documents internes confidentiels, et le film Climate of Concern produit par l’entreprise elle-même, révèlent que Shell est au courant des dangers du changement climatique depuis plus de 30 ans. Son film signale que le changement climatique peut avoir lieu si vite que la société sera incapable de s’y adapter. Entre autres choses, elle prévient le public que l’élévation du niveau de la mer et d’autres modifications catastrophiques de l’environnement feront que de nombreuses personnes deviennent des réfugiés du climat. Le film affirme pour conclure que « le seul moyen sûr de nous prémunir contre cela est de prendre des mesures tout de suite ». Cependant, l’entreprise continue de se centrer sur les combustibles fossiles.

3. Shell est en train de transformer le delta du Niger en région sinistrée

Shell extrait du pétrole du delta du Niger depuis plus d’un demi-siècle et elle y a gagné des milliards de dollars. En revanche, la plupart des habitants de la région ne voient jamais rien de ces milliards et sont obligés de vivre en plein milieu d’une pollution pétrolière qui a rendu inhabitables de nombreux villages. Les Amis de la Terre Pays-Bas et quatre agriculteurs nigérians ont intenté un procès contre Shell en 2008. Dix ans plus tard, aucune décision définitive n’a été prise. Deux des requérants sont décédés depuis lors, et les villageois continuent de vivre dans un environnement fortement pollué.

4. Shell est conjointement responsable de meurtres au Nigeria

D’après Amnesty International, Shell a été impliquée dans de nombreux meurtres, tortures et viols commis par des organisations militaires au Nigeria dans les années 1990. Les cadres de chez Shell étaient probablement au courant de ces atrocités. Après tout, l’entreprise avait insisté pour avoir l’aide des militaires, même après qu’on a su que les forces de sécurité avaient tué, torturé et violé des manifestants.

5. Shell se soustrait aux impôts

Shell affirme que sa présence est avantageuse pour les pays où elle extrait du pétrole. Or, on dirait que l’argent des impôts ne fait pas partie de ces avantages. En fait, en 2016 Shell a reçu des bonifications de trop-perçu au Royaume-Uni et en Allemagne. Elle a immatriculé rien moins que 44 sociétés aux Bermudes et 168 autres aux Pays-Bas, au Mozambique, aux Philippines et au Kazakhstan. De ce fait, une grande partie des revenus de Shell ne paient pas d’impôts. Même si ces arrangements ne sont pas (encore) illégaux, ils sont immoraux. S’ils étaient perçus, ces impôts ne feraient pas de mal aux pays en développement.

6. Shell transforme une belle baie en un désert d’asphalte

Shell avait, depuis 1915, une raffinerie à Curaçao, aux Caraïbes. L’énorme demande de kérosène – un dérivé léger du pétrole utilisé par les avions – pendant la Deuxième Guerre mondiale a fait s’effondrer la demande de mazout. De ce fait, les raffineries de Shell ont eu un grand excédent d’asphalte, un sous-produit liquide du pétrole. L’entreprise a tout simplement déversé cet asphalte dans les marais couverts de mangroves de la Baie de Busca, à Willemstad. En 1953, entre 1,5 et 2 millions de tonnes de déchets avaient été déversés dans ce ‘lac’, que l’on appelle depuis le Lac d’Asphalte.

7. Shell est impliquée dans l’achat d’un ancien ministre pour exploiter un gisement offshore

En 2011, Shell et la société pétrolière italienne ENI ont payé plus d’un milliard de dollars pour un gisement de pétrole au large du Nigeria. La plupart de cet argent a disparu dans les poches de David Etete, ministre du pétrole de l’époque, d’ailleurs jugé coupable de blanchiment. Des e-mails fuités montrent que Shell le savait. Depuis, de nombreux cadres supérieurs de Shell ont été assignés à comparaître devant un tribunal italien à propos de cette affaire. Une filiale de Shell a été accusée de corruption au Nigeria et l’affaire fait l’objet d’enquêtes aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Suisse.

8. Shell essaie d’éviter toute responsabilité dans les dégâts provoqués par des tremblements de terre à Groningue, aux Pays-Bas

Cela fait des décennies que Shell fait des bénéfices en exploitant le gaz dans la région de Groningue. Or, l’extraction de gaz que fait la NAM (une entreprise pétrolière et gazière néerlandaise, dont Shell et Exxon sont propriétaires à 50 % chacune) est en train de provoquer des tremblements de terre et d’endommager les maisons. Plusieurs tribunaux ont statué que Shell était responsable de ces dégâts, mais l’entreprise est en train de remuer ciel et terre pour essayer de se défiler. En juin 2017, apparemment pour essayer d’éviter toute responsabilité, Shell a décidé de ne plus garantir les dettes de la NAM.

Soutenez les Amis de la Terre Pays-Bas dans leur procès contre Shell

Si Shell n’arrête pas de ruiner le climat, les Amis de la Terre Pays-Bas vont intenter un procès contre elle. Quand nous le ferons, nous aurons besoin que le reste du monde soit de notre part. Merci d’ajouter votre nom à la liste de ceux qui soutiennent le procès des Amis de la Terre Pays-Bas contre Shell.