Depuis cent ans, Naturvernforbundet/Les Amis de la Terre Norvège est la principale organisation environnementale du pays. Certains mouvements peuvent se targuer d`avoir construit leur pays – le mouvement environnemental en Norvège est fier d`avoir contribué à empêcher le pays d`être démantelé. Étant la voix de la nature, Les Amis de la Terre Norvège a garanti certaines des valeurs dont les Norvégiens sont fiers: de magnifiques parcs nationaux, de l`air propre, de l`eau fraîche potable, des rivières riches en pêche et la nature sauvage à  seulement 20 minutes en métro du cœur de la capitale.

Parlant du premier siècle et du travail en cours de Naturvernforbundet, le président Lars Haltbrekken a déclaré: “Nous sommes engagés activement dans la préservation de la nature et veillons à garantir la durabilité à tous les niveaux: local, national et international. Ensemble, nous avons aidé à construire une communauté qui peut voir la valeur d`une rivière sans centrale électrique et d`une forêt riche de toute la diversité que nos ancêtres ont connu. Nous continuons à faire pression pour une utilisation durable et responsable des ressources de notre planète, afin de protéger l`environnement des communautés ici et dans le monde”.

Naturvernforbundet a célébré son premier centenaire avec un festival dans les bois, où plus de cent participants ont fait l`experience de la nature norvégienne  sous son meilleur jour, ainsi qu`avec une grande célébration dans le centre d`Oslo.

Au cours des premières dizaines d`années, Naturvernforbundet a consisté pour la majeure partie  de chercheurs et de scientifiques, et le travail était surtout ciblé sur la protection d`espèces, de zones et d`arbres individuels. Pendant les années 60, ils ont eu pour but d`accroître la mobilisation des membres. Huit nouvelles branches locales ont été créées et le nombre de membres a augmenté de 1.000 à 30.000 en dix ans.

Les années 70 ont été la “décennie verte”, pendant laquelle Naturvernforbundet a augmenté son nombre de membres et est devenu plus critique des autorités, en particulier concernant les fuites de pétrole, le développement hydroélectrique et les pluies acides. La bataille contre le développement d`Altavassdraget – une rivière dans la région la plus au nord de la Norvège  – n`a pas été couronnée par une victoire, mais a créé une pression politique qui a mené à une gestion compréhensive et basée sur des preuves des rivières vulnérables de Norvège.

Depuis la moitié des années 80, le désastre de Tchernobyl a augmenté la prise de conscience des dangers des déchets nucléaires. Les trous d`ozone ont fait peur au monde et l`ont poussé à agir au niveau international. Les problèmes climatiques ont fait apparition sur l`agenda,   Naturvernforbundet a rejoint le réseau des Amis de la Terre et collabore maintenant avec les organisations environnementales dans le monde entier sur ces problèmes globaux. Mais les nouvelles batailles sur le plan domestiques restent tout aussi importantes.

A partir de l`an 2000 la bataille contre l`industrie pétrolière a vraiment démarré, tant pour préserver la nature que le climat. Naturvernforbundet a garanti – en coopération avec d`autres organisations et communautés locales, dont la branche très active et indépendante de jeunesse Les Jeunes Amis de la Terre Norvège –  qu`il n`y ait pas de forage pétrolier dans les magnifiques régions de Lofoten, Vesterålen et Senja.

Les Amis de la Terre Norvège font maintenant activement campagne pour protéger la vie marine dans deux des fjords de Norvège. En tant que l`un des quatre derniers pays dans le monde à permettre cette pratique, la Norvège projette de permettre le déchargement de déchets toxiques – ou “résidus” – de nouveaux projets miniers directement dans l`océan. Les Amis de la Terre Norvège font campagne contre cette pratique en avant d`une décision des autorités cet automne.