Dans le monde entier, des personnes et des communautés se mobilisent pour défendre les biens

communs, les territoires et les droits des peuples. Des paysannes qui protègent leurs semences et leurs pratiques traditionnelles pour qu’elles ne tombent pas entre les griffes de l’agro-industrie transnationale aux communautés forestières qui s’opposent à la coupe destructrice, bien de ces luttes collectives ont lieu en milieu rural. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes qui travaillent dans les zones rurales représente un progrès important vers le renforcement des cadres légaux qui reconnaissent les droits collectifs et, en particulier, les droits environnementaux et le contrôle du territoire.

La présente publication est une mise à jour de la note d’information « Les droits collectifs dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales », rédigée par Andrea Nuila et publiée par FIAN International en mars 2018.