Real world radio

Real World Radio (radio monde réel, RWR) apporte ses services aux mouvements sociaux du monde entier depuis le département de communication d’Amis de la Terre International. Crée en 2003, RWR est basée dans les locaux de REDES – Amis de la Terre Uruguay, à Montevideo.

RWR produit de l'information en espagnol et en anglais, avec une perspective environnementale populaire. Elle met l’accent sur les luttes des mouvements paysans, des organisations de peuples autochtones, de groupes de femmes, de syndicats, d’écologistes et de pêcheurs, entre autres acteurs, pour défendre les territoires et les droits des peuples.

Nos priorités recoupent les principaux axes de travail des Amis de la Terre International. Nous suivons l'actualité des mouvements sociaux et des organisations des cinq continents dans leur résistance aux abus des entreprises, aux violations des droits humains, aux accords de commerce et d’investissements et aux effets néfastes des institutions financières internationales.

RWR dénonce les conséquences du modèle agro-industriel, en particulier les accaparements de terres, les agressions à l’encontre des communautés locales, les OGM et les intrants agricoles toxiques.

De concert avec d'autres organisations populaires et avec le mouvement pour la justice climatique, nous informons les citoyens sur la sévérité de la crise climatique et les fausses solutions prônées par le secteur des entreprises et les gouvernements dans le Nord. Par ailleurs, nous attirons l’attention sur la nécessité d’une transformation radicale du système énergétique actuel fondé sur l’extractivisme des combustibles fossiles, qui mène à des destructions environnementales et ravage les communautés locales.

RWR dénonce les processus de déforestation, les pertes de biodiversité et la privatisation, la marchandisation et la financiarisation de la nature.

Nous nous joignons à ceux qui condamnent le système capitaliste patriarcal qui se sert des injustices de genre pour se perpétuer. Nous dénonçons l’avancée du capital sur les territoires, qui a fait exploser le nombre de persécutions et de meurtres de défenseurs de l’environnement et des droits des peuples.

Notre travail journalistique met en valeur les solutions populaires: un traité contraignant qui oblige les entreprises à respecter les droits humains; la solidarité et une économie féministe; une production alimentaire paysanne et autochtone; l’agroécologie et la souveraineté alimentaire; la souveraineté énergétique et une véritable réduction des émissions; et la gestion communautaire des forêts, entre autres.

Notre travail pour atteindre ces objectifs nous amène à œuvrer dans une multitude d’espaces. Nous nous rendons sur les territoires-mêmes, nous nous joignons aux luttes locales, nous assistons aux sommets des peuples, nous occupons les espaces où les débats sont menés et les événements multilatéraux où ont lieu les négociations internationales, comme à l’ONU.

Notre but ultime est toujours de travailler pour et avec les organisations et mouvements sociaux. Leur voix est cruciale pour notre travail quotidien. La plupart du temps, nos reportages, nos entretiens et couvertures d’événements sont élaborés de concert avec les acteurs de la société civile, les radios locales et les médias populaires du monde entier, grâce à un travail de communication partagée et ascendante, depuis la base. Ainsi, nous faisons partie, entre autres, de l’espace de convergence de communication des mouvements sociaux en Amérique Latine avec la Via Campesina, la Marche mondiale des femmes et les mouvements sociaux de l’ALBA.

Pour le quinzième anniversaire de RWR, en 2018, nous avons fait de la radio un canal multimédia avec un nouveau site web, et, non seulement des articles écrits et des entretiens radio, mais aussi des supports vidéo, des galeries de photos et des formats spéciaux. Ce nouveau départ visait à donner plus de visibilité à la radio, à nos productions, à la présence de chacun dans tous les reportages et  les entretiens.

Rejoignez-nous sur Real World Radio, où “Les voix sont l’action”.