CENSAT Agua Viva – Friends of the Earth Colombie s’attelle au travail des conflits environnementaux dans le pays depuis 25 ans. La coordinatrice générale de l’organisation, Tatiana Ross, se concentre sur la relation directe qu’ils ont construit depuis des années avec les communautés et les organisations populaires du pays, en grand partie des groupes indigènes ou de descendance africaine et de paysans affectés par le modèle de développement extractif et la commodification de la vie.

L’activiste environnementale colombienne Tatiana Roa de CENSAT Agua Viva s’est concentrée sur trois domaines du travail communautaire: la recherche, l’éducation populaire et la communication de la résistance. Ensemble, ces domaines constituent une perspective de soutien, de renforcement des capacités communes et d’échange de savoir entre l’organisation et les communautés. Cela facilite le développement d’alternatives pour une vie pleine de dignité, avec une relation équilibrée entre nature et êtres humains.

CENSAT Agua Viva plaide pour la construction d’une société durable dans un pays qui souffre de nombreux problèmes découlant du modèle de développement en vigueur et de conflits socio-environnementaux, économiques et politiques. Néanmoins, la Colombie bénéficie tout à la fois de diversité culturelle et biologique et recense beaucoup de gens et de communautés qui vivent de manière durable. Leurs rêves se matérialisent dans la protection du territoire, dans la gestion publique et communautaire des eaux et des forêts et dans la défense de toutes formes de vie.

Tatiana Roa travaille pour CENSAT Agua Viva depuis que l’organisation a été créée. Elle trouve que toutes ces années ont constitué un processus important d’apprentissage, qui a engendré la rencontre avec et la coordination entre différentes organisations dans le pays, en Amérique latine et dans le monde. Cela lui a permis de construire de fortes capacités au sein des organisations, des mouvements et des processus sociaux en Colombie, ainsi qu’entre hommes et femmes qui ont contribué à la construction de CENSAT Agua Viva au cours des années.

L’activiste de l’environnement pense que les nouvelles menaces et stratégies de déplacement territorial constituent de nouveaux défis pour nos organisations. Cela requiert le développement d’un nouveau discours de résistance, ainsi que la mise en oeuvre d’alternatives et d’initiatives pour s’assurer que les communautés resteront sur leurs territoires. Elle croit que ceci est possible aujourd’hui en travaillant avec les gens, ainsi qu’en soutenant, en construisant et en renforçant Friends of the Earth International.