Les Amis de la Terre Flandre & Bruxelles (connu sous le nom de Voor Moeder Aarde avant de rejoindre la fédération internationale des Amis de la Terre en 2004) militent pour la justice environnementale et sociale depuis 1991. Au cours des dernières années, nous avons travaillé sur diverses questions, notamment le nucléaire (énergie et désarmement), le changement climatique, et le soutien aux populations autochtones. Nous nous sommes grandement mobilisés pour la campagne « The Big Ask », en participant activement par exemple à la production du clip « Act Now » qui a rassemblé 6 000 personnes. Dans le passé, nos activités sur le désarmement ont mené la Belgique à devenir le premier pays à adopter une loi interdisant les armes contenant de l’uranium appauvri, ainsi qu’une résolution parlementaire sur la suppression des armes nucléaires en Belgique.

Nous avons recours à tout un ensemble de moyens de mobilisation pour parvenir à nos fins. Citons par exemple les actions directes non violentes, le plaidoyer, la communication, l’éducation populaire, et des journées d’information. Nous travaillons aux côtés de nombreuses organisations sociales et environnementales et mouvements, tout particulièrement avec « Climaxi » qui est un mouvement de lutte pour la défense de la justice sociale et environnementale.

Nous travaillons à l’heure actuelle sur un certain nombre de problématiques locales, tout en prenant soin de conserver une vision internationale :

  • Les Amis de la Terre Flandre et Bruxelles sont à la tête de la campagne contre le développement des gaz non conventionnels dans la province de Limbourg. Cette campagne, intitulée « Stop Steenkoolgas », rassemble des citoyens à l’échelle locale et régionale s’opposant à ces combustibles fossiles non conventionnels et à leurs effets, notamment quant à l’augmentation des émission de gaz à effet de serre qu’ils entraînent, la pollution des réserves d’eau locales, et l’impact sur l’économie locale. En réponse à la menace que représentent les gaz non conventionnels, nous appelons au développement des énergies renouvelables par les communautés locales.
  • Les Amis de la Terre Flandre et Bruxelles font également partie des nombreux groupes mobilisés dans la campagne pour la défense du « Ferraris bos », une région boisée riche en biodiversité. Cette région est menacée du fait de son emplacement dans une zone de construction. La campagne est également un moyen de sensibiliser aux problèmes de « zonage hasardeux » des forêts dans toute la Flandre, ainsi qu’aux menaces que représentent les mécanismes de compensation forestière en Flandre et dans le monde entier.

Nous travaillons à l’heure actuelle exclusivement avec des bénévoles, et ne recevons aucune subvention de la part du gouvernement. Nous avons une équipe de bénévoles venant de Flandre, et sommes heureux d’avoir également dans notre bureau de Ghent des jeunes venant de toute l’Europe grâce au Service volontaire européen.