Ce rapport expose la menace croissante des initiatives multipartites (MSI) et l’influence grandissante des entreprises sur la gouvernance des systèmes alimentaires via le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (UNFSS).

Le Sommet UNFSS vise essentiellement à obtenir une transition depuis le multilatéralisme – qui implique des processus et des prises de décision dirigés par les États – vers le multipartenariat – une pratique de gouvernance qui rassemble de multiples parties prenantes, notamment des entreprises, des plateformes d’entreprises et des associations d’entreprises, des donateurs, des universitaires et des acteurs de la société civile, pour participer conjointement à un dialogue, à une prise de décision et à la mise en oeuvre de réponses à des problèmes perçus.

Les Nations unies et les organisations et programmes de son système sont censés être multilatéraux par nature ; cependant, le multilatéralisme se transforme de plus en plus en multipartenariat. Ce système permet aux puissantes multinationales, à leurs plateformes et à leurs associations d’orienter l’élaboration des politiques, le financement, les récits et la gouvernance aux niveaux international et national, tout en promouvant de fausses solutions aux systèmes alimentaires en crise, des solutions qui sont avant tout favorables aux entreprises.

Dans ce dossier, nous examinons certains des réseaux d’initiatives multipartites qui influencent le Sommet UNFSS et la manière dont ils sont dirigés par les intérêts du secteur privé.

Télécharger les infographies et illustrations associées à ce rapport sur le site web www.foodsystems4people.org.