Genève, Suisse, 10 mars 2014 – Friends of the Earth International a applaudi un rapport révolutionnaire présenté aujourd’hui par le  Rapporteur spécial des Nations-Unies sur le droit à l’alimentation. Le rapport demande à ce que les systèmes alimentaires mondiaux soient radicalement et democratiquement revisés, afin de garantir le droit de l’homme à une alimentation adéquate et de progresser vers l’éradication de la faim.  [1]

Mr. Olivier De Schutter, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, a présenté son rapport final au Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies, au terme de son mandat de six ans en tant que Rapport spécial.

Martin Drago, Co-coordinateur du programme de souveraineté alimentaire de Friends of the Earth, a déclaré:

“Ce rapport est la seule solution pour éradiquer la faim. Ses recommandations sont courageuses et simples: nos systèmes alimentaires actuels doivent être inversés, et non pas juste reformés”.

“La démocracie alimentaire et le droit à la nourriture débutent avec ce rapport et ses recommandations urgentes, que tous les gouvernements doivent maintenant traduire en politiques nationales. Ils doivent prendre note de l’importance que met le rapport sur le besoin de soutenir l’agroécologie aux niveau nationaux et internationaux”, a ajouté Martin Drago.

Mr. De Schutter a prévenu que les systèmes alimentaires actuels “ne sont efficaces que du point de vue de la maximisation des bénéfices du commerce agricole” et déclaré que la clé se trouve dans un processus de decision démocratique, ajoutant: “le droit national aux stratégies alimentaires devrait etre co-designé par les parties prenantes concernées, en particulier les groupes les plus touchés par la faim et la malnutrition, et devrait être soutenu par un organisme de surveillance indépendant”.

Martin Drago, Co-coordinateur du programme de souveraineté alimentaire de Friends of the Earth, a affirmé: “Nous applaudissons l’inestimable contribution de Mr De Schutter envers la promotion et l’avancement de la Souveraineté alimentaire, qui est le droit des peuples à de la nourriture saine et culturellement appropriée, produite grâce à des méthodes écologiquement saines. Son rapport constitue un  soutient puissant des idées maintenues depuis longtemps par le mouvement de la Souveraineté alimentaire mondiale”.

“Les recommandations du rapport stipulent clairement que la Souveraineté alimentaire est requise afin d’éradiquer la faim et de démocratiser nos systèmes alimentaires. Le rapport reconnait également la Souveraineté alimentaire en tant que condition essentielle, afin de complètement réaliser le droit à la nourriture”, a-t-il ajouté.

POUR DAVANTAGE D’INFORMATIONS:

Martin Drago,  Co-coordinateur du programme de souveraineté alimentaire de Friends of the Earth
Tel: +598 99 13 85 59 (Uruguay) ou email martin.drago@redes.org.uy

NOTES AUX EDITEURS

[1] Un communiqué de presse sur le rapport peut être obtenu en ligne à l’adresse suivante:  http://www.srfood.org/en/democracy-and-diversity-can-mend-broken-food-systems-final-diagnosis-from-un-right-to-food-expert

Le rapport complet en ligne se trouve sur:  http://www.srfood.org/images/stories/pdf/officialreports/20140310_finalreport_en.pdf