Za Zemiata (Pour la Terre) est une ONG bulgare de défense de l’environnement déterminée à promouvoir un mode de vie auto-suffisant, une prise de décisions responsable pour notre planète (tant sur le plan personnel que politique), tout en luttant contre l’exploitation des personnes et de la nature.

Fondée en 1991, Za Zemiata est l’une des ONG historiques de Bulgarie puisqu’elle a débuté ses activités juste après la chute du régime communiste dans le pays. Za Zemiata est un membre associé des Amis de la Terre depuis 2012.

9 personnes travaillent actuellement dans nos bureaux. Nous sommes implantés à Sofia, mais nous coopérons avec des mouvements citoyens de tout le pays, ainsi qu’avec des organisations de la société civile à travers toute l’Europe, en fonction de la localisation et de la portée du conflit environnemental. Za Zemiata peut également compter sur un grand réseau de bénévoles de plus de 800 sympathisants qui participent à nos projets sur le terrain, aident à nos campagnes d’information, se mobilisent dans le cadre d’actions directes et nous prêtent également main-forte au bureau.

Les campagnes et projets sur lesquels Za Zemiata travaille actuellement couvrent les sujets suivants :

  • Changement climatique, notamment dans le cadre de la Stratégie nationale sur le climat, et de la participation aux débats sur le climat au niveau européen.
  • Education à l’environnement au niveau national dans les établissements d’enseignement secondaire. Thèmes abordés : le changement climatique, l’efficacité énergétique, la souveraineté alimentaire, la minimisation des déchets, les matériaux et techniques de construction écologiques.
  • L’indépendance alimentaire, notamment la production alimentaire durable, l’agriculture biologique, et la création de coopératives alimentaires. C’est d’ailleurs dans ce cadre que nous nous sommes mobilisés activement autour de la campagne nationale de lutte contre les OGM.
  • L’aide au commerce dans le contexte de la production et de la distribution alimentaire, notamment tout ce qui concerne les subventions dangereuses pour l’environnement, les accords commerciaux internationaux et la mondialisation des chaînes de supermarchés ainsi que leur impact négatif sur le développement local.
  • L’efficacité énergétique et des ressources aux niveaux national et européen pour que les financements publics de l’UE bénéficient aux projets utilisant rationnellement les ressources et l’énergie. L’objectif ici est de s’assurer que les communautés locales aient un rôle toujours plus actif dans la réalisation des projets, et d’influencer les politiques énergétiques nationales pour une réflexion et une prise de décision plus axées sur la responsabilité environnementale.
  • Une campagne sur les énergies propres pour promouvoir l’utilisation et la croissance des sources d’énergie renouvelable et les technologies y étant associées, tout en luttant contre la production d’électricité à base de combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole, le gaz et le nucléaire.
  • Des industries extractives responsables, avec pour axe principal les conflits liés à l’extraction de l’or en Bulgarie et dans les Balkans, sans oublier les problèmes environnementaux associés à l’arrêt de l’extraction d’uranium en Bulgarie.
  • « Zéro déchet » est une campagne fondée sur une stratégie alliant mise en pratique au sein de la communauté, revalorisation, réparation, recyclage, élimination, compostage et pratiques industrielles telles que l’élimination des toxines et les changements des emballages. L’objectif poursuivi est d’établir de façon concrète et pérenne une politique durable de gestion des déchets.

Notre travail est presqu’exclusivement financé par les demandes de subventions auprès de fondations nationales et internationales (qu’elles soient publiques ou privées), ainsi que grâce aux fonds européens et aux dons des sympathisants.