AMSTERDAM, le 12 novembre 2019

Aujourd’hui, après une longue attente, Les Amis de la Terre Pays-Bas ont reçu la réponse de Shell à l’assignation en justice qui lui exige d’agir en matière de changement climatique. Bien que les avocats doivent encore étudier en détail le document judiciaire de 272 pages, la réponse montre que Shell n’a pas l’intention de satisfaire aux réclamations des plaignants.

Donald Pols, directeur des Amis de la Terre Pays-Bas, a dit : « une fois de plus, Shell n’assume pas la responsabilité du rôle disproportionné qu’elle joue dans l’aggravation de la crise climatique. Shell est en train de réduire les possibilités du monde de rester en-deçà de 1,5°C ».

D’autres sources signalent que Shell veut augmenter de 38% la production de pétrole et de gaz d’ici à 2030, et que sur les 35 milliards de dollars qu’elle investira, seulement 2 ou 3 milliards seront consacrés à des solutions énergétiques potentiellement durables. En octobre 2019, le PDG de Shell a annoncé que l’entreprise n’a « pas d’autre choix » que d’investir dans le pétrole et qu’il est « tout à fait légitime » de le faire.

Donald Pols ajoute : « Ces faits, ainsi que la réponse évasive de Shell à notre assignation, montrent, une fois de plus, à quel point notre affaire sur le climat est urgente et nécessaire. Les entreprises comme Shell – qui se trouve parmi les dix plus grands pollueurs du monde – doivent agir maintenant. Jusqu’à présent, Shell a agi au mépris de l’Accord de Paris sur le climat. Nous exigeons, et nous ne cesserons pas d’exiger, qu’il n’y ait plus d’émissions de CO2 après 2050. »

Selon Sara Shaw, coordinatrice du programme Justice climatique & énergie des Amis de la Terre International, « Cette réponse rend évident que Shell n’a aucun respect pour les peuples qui souffrent les plus durs impacts du changement climatique dans le monde entier, et surtout dans les pays du Sud. Des documents de la compagnie montrent que cela fait plusieurs années que Shell est consciente du chaos climatique que l’exploitation des combustibles fossiles provoque. Face aux mobilisations et à la prise de conscience mondiales, il est impensable que les cadres de Shell trouvent normal de continuer à fonctionner comme toujours. Le procès contre Shell est important et nécessaire pour placer Shell devant ses responsabilités ».

Les Amis de la Terre Pays-Bas et leur avocat, Roger Cox, sont on train d’étudier la réponse de Shell et vont élaborer une réplique substantielle.

Contacts avec la presse :

Arjan de Boer
arjan.de.boer[@]milieudefensie.nl
+31 6 22 39 88 87

Références et notes à l’intention des rédacteurs :

Le 5 avril 2019, les Amis de la Terre Pays-Bas remettront à Shell, au nom de plus de 30 000 personnes de 70 pays, une assignation pour obliger formellement l’entreprise à cesser de détruire le climat.
https://www.foei.org/fr/derniers_presse/proces-climatique-assignent-shell

Assignation (résumé)
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2019/04/French-Summary-of-Legal-summons.pdf

Assignation (version intégrale, en anglais):
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2019/04/2019-04-05-SUMMONS-dagvaarding-unofficial-translation-of-the-Dutch-original.pdf

Interview avec Roger Cox, avocat principal chargé de l’action en justice des Amis de la Terre contre Shell (en anglais):
 https://rwr.fm/interviews/friends-of-earth-netherlands-has-presented-shell-with-a-court-summons-to-stop-its-destruction-of-the-climate/

L’année dernière, les Amis de la Terre Pays-Bas ont lancé le procès contre Shell en lui adressant, le 4 avril 2018, un mise en demeure :
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2018/06/Milieudefensie_legal_letter_Shell_4-April-2018.pdf

Réponse de Shell du 28 mai 2018 à la lettre des Amis de la Terre Pays-Bas :
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2018/06/Royal-Dutch-Shell-plc_legal_response_28-May-218.pdf

Pour des images, veuillez contacter : press[@]foei.org