LIMA, PÉROU, le 8 décembre 2014 – D’après un nouveau rapport publié aujourd’hui [8 décembre] au cours des pourparlers des Nations Unies sur le climat, les multinationales comme Anglo American compromettent la mise en place de politiques climatiques cruciales et prennent fait et cause pour les fausses solutions, ce qui leur permet de tirer profit de la crise climatique. [1]

Le rapport a examiné les activités du géant minier Anglo American, en particulier dans la mine de Cerrejón, située à La Guajira en Colombie, qui est l’une des mines de charbon à ciel ouvert les plus grandes du monde, et dont la société transnationale britannique et sud-africaine est l’une des trois actionnaires.

D’après ce rapport publié par les Amis de la Terre International, Corporate Europe Observatory et Transnational Institute, les profits qu’Anglo American tire des fausses solutions à la crise climatique, comme le commerce et le stockage du carbone, sont très lucratifs pour eux et les grandes entreprises en général, mais pas pour les peuples et la planète.

On peut lire également dans le rapport intitulé « Le lobby d’Anglo American pour l’énergie polluante et ses fausses solutions pour le climat », publié lors du « Sommet des peuples contre le changement climatique » à Lima, qu’Anglo American continue d’étendre son modèle économique polluant et nuisible au climat, tout en utilisant les fonds verts, les mécanismes de compensation et des solutions technologiques discutables pour s’offrir une image « verte ». [2]

Pour Pascoe Sabido du Corporate Europe Observatory:

« Anglo American a mené un lobbying agressif contre les subventions pour les énergies renouvelables car l’entreprise favorise l’utilisation des énergies polluantes telles que le charbon et le gaz de schiste. Anglo American et ses groupes de pression bénéficient en outre d’un accès privilégié aux décideurs ; il n’est donc pas étonnant que l’ONU soit à des années-lumière d’un traité juste et ambitieux sur le climat. L’organisation de cocktails avec nos gouvernements est l’une des nombreuses stratégies utilisées par les entreprises polluantes comme Anglo American pour faire du lobby en faveur de l’adoption de leurs fausses solutions à la crise climatique. Malheureusement pour les peuples et la planète, nos gouvernements sont à l’écoute de ces entreprises polluantes et mettent en œuvre leurs fausses solutions. »

Lyda Forero du Transnational Institute rappelle que :

« Les activités minières à El Cerrejón ont entraîné l’accaparement de terres, la dépossession et une pénurie de l’eau à la Guajira en Colombie. Ces pratiques ont été dénoncées par les communautés indigènes et afro-colombiennes ainsi que par les paysans. Tout le charbon extrait de Cerrejón est exporté au prix de violations des droits humains et de l’environnement.»

Pour Lucia Ortiz, coordonnatrice du programme de justice économique aux Amis de la Terre International :

« Les intérêts des sociétés comme Anglo American passent clairement avant les intérêts des peuples lors des pourparlers sur le climat et c’est inadmissible. Anglo American est bien connu pour les impacts massifs de ses opérations minières non durables. Au lieu d’écouter les pollueurs industriels, les décideurs devraient plutôt prêter une oreille attentive aux peuples.»

Face à la crise climatique, des solutions existent. Elles comprennent des réductions drastiques des émissions de carbone, l’arrêt de l’extraction des combustibles fossiles et de la déforestation, le développement de solutions énergétiques durables fondées sur les communautés et sur la transformation de nos systèmes alimentaires.

Ces solutions sont en cours de discussion au Sommet des Peuples à Lima [ 2 ], auquel assistent les mouvements sociaux et les militants du monde entier, dont les Amis de la Terre International, le Corporate Europe Observatory et le Transnational Institute. Ils rejoindront les défenseurs de l’environnement et les mouvements sociaux du Pérou et du monde entier à la Marche mondiale pour la défense de la Terre mère à Lima le 10 décembre lors de la Journée internationale des droits de l’homme.

Corporate Europe Observatory
Les Amis de la Terre International
Transnational Institute

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LE SOMMET À LIMA

Pascoe Sabido, chercheur et militant au Corporate Europe Observatory:
Tél : +32 (0) 4 86 85 74 16 (numéro de mobile en Belgique) ou par courriel : pascoe@corporateeurope.org

Lyda Forero, chercheuse au Transnational Institute :
Tél : +573 10 86 59 826 (numéro de mobile en Colombie) ou par courriel : lydafernanda@tni.org

Lucia Ortiz, coordinatrice du programme Justice économique des Amis de la Terre International:
Tél : +55 48 99150071 (numéro de mobile au Brésil) ou par courriel : lucia@natbrasil.org.br

Dipti Bhatnagar, coordinatrice du programme Justice climatique et énergie aux Amis de la Terre International :
Tél : +258 840 356 599 (numéro de mobile au Mozambique) ou par courriel : dipti@foei.org

 

NOTES AUX RÉDACTEURS

[1] Le rapport, « Le lobby d’Anglo American pour l’énergie polluante et ses fausses solutions pour le climat » est disponible

EN ANGLAIS
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2014/11/17-foei-corporate-capture-report-eng-lr.pdf

EN FRANÇAIS
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2014/11/19-foei-corporate-capture-report-fr-lr.pdf

EN ESPAGNOL
https://www.foei.org/wp-content/uploads/2014/11/18-foei-corporate-capture-report-esp-lr.pdf

[2] Pour plus d’informations sur le Sommet des peuples contre le changement climatique à Lima voir : http://cumbrepuebloscop20.org/