Pour la première fois dans l’histoire, un juge reconnaît la responsabilité d’une multinationale dans le changement climatique. C’est une victoire du peuple, qui ne s’arrête pas là – d’abord Shell, ensuite tous les grands pollueurs. La lutte pour la justice climatique continue !