Le vendredi 4 novembre, quelques jours avant la tenue des négociations climatiques de l’ONU à Marrakech, l’Accord de Paris entre en vigueur. Les Amis de la Terre International réaffirme son inquiétude que, sans plus d’ambition et plus d’urgence, l’Accord de Paris ne parvienne pas à fournir l’ampleur des mesures justes et drastiques nécessaires pour prévenir les changements climatiques dangereux.

197 [1] pays ont convenu de réduire les émissions de gaz à effet de serre pour maintenir l’augmentation de la température à «bien en dessous de 2 °C au-dessus des niveaux préindustriels» et de «poursuivre les efforts visant à limiter l’augmentation de la température à 1,5 °C au- des niveaux préindustriels. Cependant, même si les pays se conforment aux engagements pris jusqu’à présent, nous pouvons nous attendre à un réchauffement d’au moins 3,5 °C [2].

« Après 24 ans de négociations, nous nous dirigeons vers un monde de 3,5 degrés, ce qui sera catastrophique pour des millions de personnes à travers le monde », a déclaré Dipti Bhatnagar, Coordinatrice Justice Climatique et Energie à Les Amis de la Terre Internationale. «Malgré toutes les preuves scientifiques, les pays riches ne parviennent pas à faire leur part équitable des réductions d’émissions et à fournir les financements nécessaires à la transformation de l’énergie dans les pays en développement. La montre tourne, nous n’avons presque plus le temps de faire en sorte que les peuples d’Afrique ne soient pas sacrifiés à l’augmentation des températures. « 

«Il y a 1,2 milliard de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité et plus de la moitié de ces personnes sont en Afrique», a déclaré Geoffrey Kamese, chargé de programme principal, des Initiatives dirigées par l’Afrique et axées sur les populations de Amis de la Terre Ouganda / NAPE. – telle que l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables – doit être soutenue afin de travailler pour les populations. Cependant, nous ne voyons de plus en plus que les mêmes -anciens – et nouveaux projets d’énergie sale – le pétrole, le charbon, le gaz et les grands barrages, le fracking et même les sables bitumineux – qui continuent de dévaster les collectivités.

L’objectif de l’Accord de Paris de prévenir les changements climatiques catastrophiques et de protéger les pauvres du monde sera inutile si les gouvernements l’utilisent pour ouvrir la porte à une géo-ingénierie dangereuse et non testée (ce qui déclenchera également un accapremment mondiale des terres pour les agrocarburants), et se concentrent sur des solutions discréditées telles que les marchés du carbone et l’énergie nucléaire.

Les Amis de la Terre International défend les véritables solutions à la crise climatique: les réductions abruptes et urgentes des émissions de carbone, en ligne avec la juste part de chaque pays; la fin de la déforestation; les nouvelles finances publiques et le soutien à des solutions énergétiques propres, durables et centrées sur les personnes, et une transformation de nos systèmes alimentaires. Ces solutions sont depuis longtemps en cours, initiées par les populations et leurs communautés. Les décideurs doivent écouter les populations, écouter la science et cesser de perdre du temps et de l’argent précieux sur de fausses solutions.

 

Contacts

Des porte-parole et des experts sont disponibles tout au long de la COP22 pour des entrevues, des analyses du sommet et des perspectives prospectives sur ce à quoi s’attendre du mouvement climatique:

Sara Shaw, Coordinatrice Internationale Justice Climatique et Energie de Les Amis de la Terre International
3- 4 Novembre – London, UK
5–13 Novembre Marrakech, Maroc
+ 44 79 74 00 82 70. Email: sara.shaw[at]foe.co.uk

Dipti Bhatnagar, Coordinatrice Internationale Justice Climatique et Energie de Les Amis de la Terre International
3-10 Novembre, Maputo, Mozambique
11-19 Novembre, Marrakech, Maroc
+ 25 88 40 35 64 99. Email: dipti[at]foei.org

Asad Rehman Porte-parole de Les Amis de la Terre International.
4-18 Novembre, Marrakech, Maroc
+ 44 79 56 21 03 32. Email: asad.rehman[at]foe.co.uk

Pour plus d’informations générales, vous pouvez contacter notre coordinateur des médias à Les Amis de la Terre International, Leonie Beunen. Mobile: 0031 6 52 08 80/ 0031 6 51 00 56 30. Email: press[at]foei.org

Dates clés pendant la COP22:

– Semaine 1: les 7/8 novembre Les Amis de la Terre International (ATI) publiera une animation sur les populations affectées sur nos médias sociaux et sur notre site Web.
– Semaine 1: le 10 novembre, ATI co-organisera un événement parallèle sur les populations déplacées par le climat 16: 45-18: 15 / Bering – (Espace E de la zone bleue)
– Semaine 1: 13 novembre ATI participera à des manifestations et actions de la société civile marocaine

Durant la COP22 à Marrakech, Les Amis de la Terre International mettra en lumière:

1. La justice et la protection pour les populations affectées. En particulier, la justice pour les pays les plus vulnérables au changement climatique, y compris en Afrique et au Moyen-Orient. Il s’agit notamment des populations affectées directement par les changements climatiques, y compris les «populations déplacées par le climat»; celles affectées par l’énergie sale; celles affectées par de fausses solutions.

2.Une action urgente et significative avant 2020, ce qui signifie qu’il n’y a pas de marché du carbone. Cela veut dire que les pays développés réduisent les émissions à la source immédiatement.

3. Une fin immédiate de l’énergie sale et nocive et une pression pour une transformation de l’énergie. Cette demande est particulièrement axée sur la pression pour une transformation juste de l’énergie en Afrique. Cela inclut la demande que les pays développés honorent leur engagement en matière de financement.

Les Amis de la Terre International est le plus grand réseau d’organisations environnementales de base au monde, regroupant 74 groupes membres nationaux et quelque 2 millions de membres et sympathisants à travers le monde. Nous contestons le modèle actuel de la mondialisation économique et des entreprises et nous proposons des solutions qui contribueront à créer des sociétés respectueuses de l’environnement et socialement justes.

 

Références

[1] http://unfccc.int/paris_agreement/items/9444.php

[2] Cette estimation de 3,5 ° C a été faite par Climate Interactive. Fondamentalement, il suppose « aucune autre action après la fin de la période de promesse du pays. » Voir https://www.climateinteractive.org/programs/scoreboard/. L’estimation de 2,7 ° C, souvent citée, a été établie par Climate Analytics et, d’un point de vue critique, elle repose sur d’autres hypothèses – que les CND de premier cycle sont pleinement mis en œuvre et qu’ils sont suivis d’un «niveau continu et comparable d’éfforts à travers le reste du siècle. « Voir http://climateactiontracker.org/

Image principale: Journée mondiale d’action appelant les négociateurs du climat à écouter la voix du peuple, Durban 2011 © Friends of the Earth International